[Ligue 2] Grenoble : les chiffres du succès

[Ligue 2] Grenoble : les chiffres du succès

La saison est loin, très loin, d’être terminée. Mais après six journées, la position des footballeurs grenoblois est loin d’être anecdotique et dénote d’un état d’esprit différent cette saison ; avec les qualités qui vont avec. Et le meilleur reste peut-être encore à venir et utiliser son code promo Betfirst pour tenter la grosse cote sur une montée, ne paraît plus aussi illusoire qu’il y a encore quelques semaines. Retour en chiffre sur le bilan du GF38.

12 : comme le nombre de points que compte la bande à Hinschberger après 6 journées. Jamais depuis son retour en Ligue 2 Grenoble n’avait réussi une aussi belle entame de saison. Si le plus compliqué sera de durer, voilà au moins 12 unités que l’on ne reprendra pas aux coéquipiers de Maubleu.

11 : comme le nombre de buts marqués. Le GF38 est tout simplement la meilleure attaque de Ligue 2 jusqu’à présent, à égalité avec le Paris FC. Le recrutement qualitatif estival est une réussite : Anani et Ravet se sont déjà imposés alors que Diallo est plus qu’un simple remplaçant. Semedo a franchi un cap alors que Djitté est toujours capable d’action de classe. 8 joueurs différents ont déjà trouvé le chemin des filets – c’est un autre chiffre clé à pourquoi pas aller jouer au casino777 – et parmi eux, 7 peuvent être qualifiés d’ « offensif », la seule exception notable étant Loic Nestor.

9 : comme le nombre de points pris à domicile en seulement 3 journées. Grenoble compte donc 3 victoires au Stade des Alpes… soit déjà autant que l’an passé (en 14 matchs). Il a également déjà marqué 9 buts à la maison contre 13 l’an passé en 14 matchs. Un des objectifs était de gagner plus souvent, et de faire le spectacle : on peut presque écrire que la mission est déjà quasiment accomplie. Et ce n’est pas le public du SDA qui s’en plaint depuis le coup d’envoi du championnat.

5 : comme le nombre de joueurs testés positif au Covid_19 depuis le début de la saison. Tous avant la réception de Valenciennes. On va relativiser puisque 2 étaient de toute façon blessés pour ce match (Benet et Tapoko) et 2 n’ont pas encore joué en Ligue 2 cette année (Salles et Sylvestre-Brac) mais le GF38 a néanmoins montré qu’il avait de la réserve, à l’image d’Abdallah, Nestor ou Diallo, plus que de simples doublures, alors que Cissé s’est révélé.

3 : comme le nombre de recrues lors du dernier jour du mercato. Non seulement le GF38 a réussi une belle entame et montré qu’il avait de la qualité sur son banc, mais il a en outre envoyé un message fort à la concurrence en ne perdant aucun élément et en se renforçant sur chaque ligne avec les arrivées de Loris Nery, Manu Perez et David Henen. Tous les postes (ou presque) sont désormais doublés voir mieux vu la polyvalence de certains éléments.

0 : comme le nombre de matchs nuls. L’an passé Grenoble était, avec Nancy, sur les bases du record de matchs nuls sur une saison. Pour ce nouvel exercice, les coéquipiers de Pickel n’ont encore jamais concédé le partage des points. Et cela illustre un nouvel état d’esprit, symbolisé par la victoire à Chambly où les Grenoblois étaient 8 dans les 20m adverses à la 90e minute de jeu. Un état d’esprit payant pour le moment. Et on en redemande !

Leave a Comment