Les joueuses de D2F lancent une pétition pour la reprise de leur championnat

Les joueuses de D2F lancent une pétition pour la reprise de leur championnat

Leur joie a été de courte durée. Privées de compétition depuis plusieurs mois, les équipes de D2 féminine avaient accueilli avec bonheur le 19 février prochain l’annonce de la reprise… pour être « douchées » quelques jours plus tard, le 3 mars, par le volte-face du Ministère des Sports et de la Fédération. Las, un collectif de joueuses viennent de lancer une pétition pour réclamer le droit de jouer.

« Nous, joueuses de D2F, exigeons la reprise de notre championnat au 18 avril comme initialement prévu ! »

Le préambule de leur texte va droit au but. La pétition, déjà signé par près de 400 personnes en quelques heures, expose clairement les revendications du collectif qui rappelle également que « professionnelles, semi-professionnelles ou amatrices (défrayées ou pas) nous nous entraînons toutes entre 5 et 8 fois par semaine » et que certains des équipes comptent des joueuses internationales, dont certaines préparent des échéances importantes.

Un constat que le collectif juge très éloigné du traitement réservé à la D2F par rapport aux championnats masculins qui eux ne se sont pas arrêtés. « Notre championnat est à l’arrêt alors que dans le même temps les 3 premières divisions masculines de football ont repris (Ligue 1, Ligue 2 et National 1) contre seulement la 1ère division chez les femmes. Soit 58 équipes d’hommes contre 12 équipes de femmes ! Où est l’égalité entre les sexes dans le Football en France ? », s’interroge ainsi le collectif qui relève également que les championnats de D2 féminine ont repris dans d’autres disciplines en France (basket, handball) ainsi qu’à l’étranger (Espagne, Italie, Angleterre).

« Ne pas reprendre le championnat de D2 c’est exposer le Football Féminin Français à des dégâts irréversibles et irrattrapables tant au niveau de nous, les joueuses, que de nos clubs qui sont mis en péril. Nous n’accepterons pas, nous n’accepterons plus ce sexisme ordinaire qui nous relègue systématiquement au second plan ! Il en va de notre avenir ! », conclue le communiqué

Vous pouvez consulter et signer la pétition sur le lien suivant : pétition collectif joueuses D2F

Leave a Comment