Le GF38 soigne son image

Le GF38 soigne son image

Si ses résultats sportifs sont largement supérieurs à ce qu’on pouvait espérer, en coulisses le GF38 a également réussi sa fin d’année et bien lancé 2021. Avec une recette simple mais efficace. A Grenoble, on n’a toujours pas de pétrole mais on a des bonnes idées.

On remarquait il y a quelques semaines qu’au niveau du numérique le club alpin était toujours à la traîne mais en progrès. Ce dernier élément a connu un sacré coup accélérateur depuis, à la faveur d’une communication parfaite sur les réseaux sociaux, idéale également pour soigner l’image du club au niveau national.

Même si nous ne sommes pas très familier du youtuber/rappeur, l’ami de Booba Mister V reste une référence dans son domaine, avec une forte communauté de fans. Son affection pour le GF38 n’est pas passé inaperçue et le club a intelligemment su rebondir dessus, en organisant un petit « recrutement » local, auquel était également associé Tortoz.

Coup de maître en deux actes

C’est la partie évidente de l’action du service communication. Passons maintenant au génie. La remise de trophée d’homme du match par Bein Sports à Mamadou Diallo après la victoire contre Troyes a fait le tour de la Toile (et du monde, et on n’exagère même pas). Ce qui aurait pu vite tourner au malaisant s’est transformé en une opération 100% positive.

En premier lieu grâce à la réaction du joueur, loin de se démonter après sa bourde et qui grâce à son auto-dérision a parfaitement retourné la situation à son avantage.
Et dire que le meilleur restait encore à venir. Le lendemain matin, Grenoble publiait LA photo, déjà rentrée à la postérité, du trophée et de son socle débordant du coffre de la voiture de Mamadou Diallo (pour l’anecdote ce n’est pas sa voiture… puisque le joueur n’a pas son permis !).
Une publication très partagée (+ de 5000 RT sur celle de base, sans compter toutes les reprises) et qui n’a suscité que des réactions positives. Une formidable opération de com’ pour l’image du club, d’autant que ce soir là le GF38 reprenait également la première place du classement de Ligue 2, ce qui a permis d’allier la simplicité et l’humour à la réussite sportive. Une bouffée rafraîchissante dans le milieu du football professionnel.

Les Grenoblois sont toujours là

Depuis, Grenoble continue de surfer sur cette vague « trophée ». Littéralement avec Loic Nestor qui est reparti avec le socle ce samedi encore, après avoir été honoré par Bein Sports.
Cette cote de sympathie n’étonnera finalement personne à Grenoble. Les joueurs et le staff sont ce qu’on appelle de bons clients, toujours disponible, de bonne humeur, agréables à côtoyer. Est-ce qu’on est étonné de voir Jérôme Mombris arriver en Père Noël par exemple ? Finalement pas tant que ça, tant c’est tout à fait lui. Mais ce n’est pas pour autant qu’on apprécie pas le moment, au contraire. Le plus difficile pour le club était d’exporter, si on peut dire ça comme ça, cette image. Et le travail a été accompli avec brio ces dernières semaines – rappelons aussi que Philippe Hinschberger a toujours été un bon ambassadeur à ce niveau là.

A côté de ça la com’ du club ne se coupe pas de ses racines. Bien au contraire. C’est tout l’avantage d’avoir des hommes issus du cru, qui connaissent le club et la ville sur le bout des doigts. Les maramé et narvalos continuent de fleurir. On cultive la proximité avec les supporters et plus largement, avec les Grenoblois.
Pour reprendre des mots de Philippe Hinschberger « on ne se prend pas la tête ». Et si, bien sûr, on espère que le GF38 se structurera à l’avenir pour être encore plus présent et actif en terme de com’ (au sens large du terme), on ne peut que souhaiter que cela se fasse en conservant cet état d’esprit qui nous rend tellement fier d’être Grenoblois.

Crédit photo : Romain Quiblier / GF38

  1. […] Le GF38 soigne son image – il y a 20 heures […]

Leave a Comment