Le GF38 condamné suite au licenciement d’Olivier Guégan

Le GF38 condamné suite au licenciement d’Olivier Guégan

En juin 2018, Olivier Guégan était licencié par le Grenoble Foot 38 – à la surprise quasi générale – quelques jours après l’accession de l’équipe en Ligue 2 et après avoir fait monter son équipe deux saisons consécutives.

Depuis, l’affaire opposant les deux parties suivait son cours. Et il y a quelques jours, le jugement a été prononcé par le conseil de prud’hommes de Grenoble.

Ce dernier a jugé que la rupture anticipée du contrat de travail à durée déterminée de Monsieur Guégan est abusive et ne reposait pas sur une faute grave.

Il a donc condamné le GF38 à payer à son ancien entraîneur, désormais aux commandes de Valenciennes :

  • une somme de 276 260,13 € à titre de dommages intérêts pour rupture abusive
  • une somme de 72 000 € à titre de dommages intérêts pour préjudice professionnel, moral, social et familial
  • une somme de 1500 € par application de l’article 700 du code de procédure civile
  • et aux entiers dépens (par exemple les frais d’avocat etc).

Soit près de 350 000€ au total.

Les parties ont par ailleurs été déboutées de toutes leurs autres demandes.

Enfin, il est également à préciser que l’exécution provisoire de cette décision a été ordonnée à charge pour Grenoble foot 38 de consigner les condamnations auprès de la Caisse des dépôts et consignations de Lyon jusqu’à ce que la décision soit passée en force de chose jugée.

  1. […] nous vous l’avons révélé ce vendredi, le GF38 a été condamné par le conseil de Prud’hommes de Grenoble à verser près de 350 000 eu… pour « rupture abusive de contrat ». Suite à ce premier jugement, le club alpin va faire appel. […]

Leave a Comment