L’année 2017 du GF38 : décembre

Ça y est, 2018 est bien là, mais ce n’est pas une raison pour ne pas prendre une double-ration de GF38 ! Suite de notre rétrospective de l’année 2017 dont vous pouvez retrouver les premiers épisodes en bas de cet article. Place maintenant, après la montée, au championnat de National. Épisode 10 et final : le GF38 fait ses cadeaux en avance.

Pour se relancer devant son public après un bilan plutôt mitigé à domicile (une victoire, deux nuls et un défaite sur les quatre derniers matchs), Grenoble reçoit, pour le 8e tour de la coupe de France, Tarbes, pensionnaire de CFA. Pour la première fois depuis longtemps – probablement le premier match contre Saint-Gratien en ouverture du championnat – les Isérois remportent une rencontre sans être inquiétés et Florian Sotoca y va de son doublé. On reviendra d’ailleurs prochainement dans un article sur les statistiques de la première partie de saison grenobloise en National. Direction donc les 32e de finale pour les Bleu et Blanc qui retrouveront sur leur route une équipe professionnelle, le Gazélec Ajaccio, dans quelques jours.

En National, le calendrier doit normalement permettre au GF d’assurer sa place dans le wagon de tête, voire mieux. Réceptions de Chambly et Concarneau, déplacement aux Herbiers… Pourtant, les difficultés à domicile se confirment pour Grenoble, de même que l’incroyable série noire sur pénalty dont tout le monde a forcément entendu parler. Face aux Camblysiens, venus en bloc avec une défense à cinq, les coéquipiers de Florian Sotoca peinent à trouver la faille offensivement. En supériorité numérique – logique – après une demie-heure de jeu, on pense que le match va se débloquer pour Grenoble… sans qu’il n’en soit rien. Les Isérois bénéficient pourtant d’une faute dans la surface mais même Sotoca ne met pas fin à ce qu’on peut désormais appeler la malédiction des pénos. Score final 0 à 0 et une rencontre terriblement frustrante pour les locaux et le coach qui lâche même un lapsus en parlant de « défaite ».

Aux Herbiers, Grenoble réussit cependant à trouver la faille, dans un nouveau match très fermé, sur coup de pied arrêté. Après un corner très bien tiré, Flo’ Sotoca, libre de tout marquage, ajuste une tête puissante à bout portant. Le seul but d’un match dans lequel Grenoble a tenu bon jusqu’au bout malgré la pression et qui lui permet de tenir le rythme du groupe de tête.

Le dernier match de l’année, à domicile, sera lui tout aussi frustrant que la rencontre contre Chambly. Si Concarneau s’est montré plus dangereux que les Oisiens, il n’en reste pas moins que Grenoble aurait du prendre les trois points au vu de ses nombreuses occasions… et d’un nouveau pénalty manqué cette fois par Julien Delétraz. On souhaite au GF de 2018 de ne plus parler de cette terrible série noire en espérant, pourquoi pas, une victoire aux tirs au but dès ce week-end contre le Gazélec. Avec un match de plus que Rodez et le Red Star, le GF38 est, à l’heure actuelle, deuxième de National à trois points du leader et autant de points d’avance sur le quatrième.

Le bilan chiffré de la formidable année 2017 toutes compétitions confondues : 45 matchs, 33 victoires, 9 nuls et 3 défaites. 68 buts marqués (dont 15 contre l’ES Valleiry) et 18 encaissés. Au final, un bilan incroyable, même si tout n’a pas été parfait, mais qu’il était important de souligner : cette année 2017, le GF38 nous a donné du plaisir, fait vibrer, crier, lever de notre canapé (pour les expatriés ou les matchs à l’extérieur) et surtout de nos sièges. En espérant que 2018 soit tout aussi fort en émotions et une réussite pour toutes les équipes du club, des jeunes en passant par les féminines, la réserve et évidemment l’équipe première. Merci aux supporters d’avoir fait de ces douze mois avec Grenoble un véritable régal, continuez à nous régaler au stade, sur les réseaux sociaux et on espère vous voir toujours plus nombreux sur Métrosports et GrenobleFootInfo !

Notre rétrospective :

  1. Janvier
  2. Février
  3. Mars
  4. Avril
  5. Mai
  6. L’été (Juin – Juillet – Août)
  7. Septembre
  8. Octobre
  9. Novembre

Leave a Comment