Jordy Gaspar : « Si je disais que j’ai progressé sur le terrain, ce serait mentir »

Jordy Gaspar : « Si je disais que j’ai progressé sur le terrain, ce serait mentir »

Le nouveau latéral droit du Grenoble Foot 38 s’est longuement confié à L’Equipe ce samedi. Il y est notamment revenu sur son échec à Monaco et sur son arrivée à Grenoble. Extraits.

La première année, ça va, j’ai joué, même si c’était en D2 belge (16 matches), mais les deux dernières, j’étais en CFA (N2), un niveau que j’avais déjà connu durant ma formation. Si je disais que j’ai progressé sur le terrain, ce serait mentir. Je suis plus mature, mais sur le terrain, non, je ne me suis pas amélioré.

Ce qui a fait la différence avec Grenoble, c’est que j’ai senti un gros intérêt de leur part et de la confiance vis-à-vis de moi alors qu’ils connaissaient ma situation. Ces conversations que j’ai eues avec le directeur général (Max Marty) et le coach (Philippe Hinschberger), ça a énormément pesé.

Ce n’était pas forcément mon premier choix de rester en France mais je n’avais pas meilleur gage de confiance que ce que Grenoble m’a montré. En plus, ils ont aussi engagé mon petit frère, Jarrison (20 ans, milieu axial qui évoluera dans un premier temps avec la réserve). Et puis la ville n’est pas loin de Lyon où est ma famille.

 

Leave a Comment