Jordan Tell a inscrit le plus rapide de l’histoire du Stade des Alpes

Jordan Tell a inscrit le plus rapide de l’histoire du Stade des Alpes

16 secondes. C’est ce qu’il a fallu à Jordan Tell pour inscrire samedi dernier face à Sochaux le but le plus rapide qu’ait connu le Stade des Alpes depuis son inauguration. Retour sur l’historique de ce « record ».

C’est un Rennais qui l’avait jusque là : Asomah Gyan n’avait ainsi mis que 22 secondes à tromper Jody Viviani le 19 septembre 2019. Rennes s’était imposé ce jour là 4-0 chez un GF38 en totale déliquescence. Déjà lors de la première journée de cette saison le Marseillais Mamadou Niang avait donné le ton en ouvrant le score après seulement 1’30.

Depuis, les Grenoblois avaient retrouvé le sourire à l’occasion du match aller du barrage d’accession en Ligue 2 face à Bourg-Péronnas. Florian Sotoca avait alors mis à profit un long ballon d’Eric Vandenabeele pour ouvrir la marque après seulement 33 secondes.

A noter que Jordan Tell ne fait même pas partie des buteurs les plus rapides de l’histoire de la Ligue 2. Rémi Maréval (8 secondes le 26 septembre 2009 avec Nantes face au Nîmes Olympique), Xavier Chavalerin (11 secondes avec le Red Star contre Niort en 2016-2017), Anthony Deroin (12 secondes avec le Stade Malherbe Caen contre Libourne-Saint-Seurin en 2006-2007) ou encore Grégory Thil (14 secondes avec l’AS Beauvais le 22 mars 2002 contre Caen) ont par exemple déjà fait mieux.

Leave a Comment