GF38 : les promesses de l’aube

GF38 : les promesses de l’aube

Pour son premier match de préparation, ce jeudi, face au Mouloudia d’Alger, le GF38 a montré des signes encourageant. Au-delà d’un résultat somme toute anecdotique (1-1), l’équipe de Philippe Hinschberger a lancé sa campagne de préparation sur de bonnes bases, entre acquis de la saison passée et nouvelles touches apportées par le nouveau staff en place depuis la reprise.




Le contexte :

Saint-Priest en Jarez, avec une pelouse moyenne mais praticable. Température idéale pour jouer, quelques averses pendant la rencontre. Affluence de 150 personnes environ, surtout des supporters algériens.

L’adversaire :

MCA : Chaâl (Morcely 46’), Hachoud (Derrardja 82’), Mebarakou, Bouhenna (Mamoun 70’), Demou, Bendebka, Amada, Bourdim (Dieng 46’), Derrardja (Haddouche 70’), Nekkache (Tebbi 71’), Souibaah (Souibaah 64’). Entraîneur : Bernard Casoni.

Le Mouloudia d’Alger, 4ème du dernier championnat D1, en pleine préparation pour son 3ème match de Ligue des Champions. L’équipe de Casoni, qui a déjà repris depuis un petit mois, s’est avant tout montrée soucieuse de répéter ses gammes, avec patience et application. Un vrai match de préparation, mais finalement sans grande folie apporter malgré une fin de match où le score aurait pu basculer à son avantage.

Le GF38 :

Système en 4411/442. 20 joueurs utilisés. Maubleu, Maanane, Elogo et Boussaha ont été ménagés.

Le GF38 en 1ère mi-temps : Camara – Abou Demba, Spano (cap.), Taravel, Bengriba – Dady Ngoy, Sanusi, M’Changama, El Jadeyahoui – Benet – Sotoca.

Le GF38 en 2ème mi-temps : Camara – Dieng, Coulibaly, Vandenabeele, Mombris – Chergui, Sanusi (puis M’Changama puis Benet), Deletraz, Tirard – David – Belvito.

Grenoble n’a pas oublié ses fondamentaux

Souvent privé du ballon, le GF38 s’est avant tout appliqué à défendre. Et les Grenoblois n’ont pas oublié qu’ils savaient le faire très bien. Bien en place devant un Camara rassurant, qui n’a pas manqué de rappeler qu’une vraie concurrence pouvait exister pour le poste de gardien, la défense à 4 s’est montrée costaud à l’image d’une charnière Spano – Taravel difficile à bouger en première période. Dans ce système, peu d’apport offensif des latéraux en revanche (dommage quand on connaît les qualités d’un Abou Demba) mais les milieux excentrés se sont chargés du travail, on y reviendra.
Prometteuse également la prestation du duo de milieux axiaux Sanusi – M’Changama (Deletraz ayant également fait une bonne entrée). Le Belge risque d’ailleurs d’être une très belle révélation cette saison et le patron, au moins technique, de cette équipe. Il devra encore monter en puissance mais il a déjà été intéressant sur son placement et l’utilisation du ballon après récupération, avec une capacité à jouer rapidement et proprement vers l’avant. Une qualité de passe qui pourrait faire mal avec des attaquants jouant la profondeur, comme le souhaitait son entraîneur.

Les cartes rabattues

Un Hinschberger qui nous expliquait encore rechercher un « milieu excentré droit », là où notre petite connaissance de l’effectif grenoblois et la saison passée nous faisait plutôt penser que les besoins se situaient à gauche… Les performances d’El Jadeyahoui, très disponible, et surtout de Tirard, très à son avantage en seconde période avec beaucoup de vitesse et de la justesse technique apportée sur son côté, nous font mieux comprendre la position de l’entraîneur du GF38, alors qu’Arsène Elogo, qui peut occuper le poste, n’a pas joué.
Le couloir droit a été occupé par le polyvalent Dady Ngoy et par Malek Chergui, ce dernier ayant mieux tiré son épingle du jeu dans ce système plus adapté à sa vitesse et sa capacité à provoquer. On peut imaginer que Sotoca n’occupera pas non plus toujours une position axiale…. En attendant une éventuelle recrue sur ce poste.

Devant il va falloir travailler les automatismes et sans doute trouver la bonne formule. Vous êtes nombreux à souhaiter le recrutement d’une pointure dans ce secteur mais il y a déjà aujourd’hui beaucoup d’éléments offensifs dans l’effectif, pour seulement deux places, et on a par exemple hâte de voir à l’œuvre Maanane dans ce système.

Tout ne fut pas parfait ce jeudi, loin de là, dans l’utilisation du ballon notamment où l’excès de précipitation à entraîner des pertes trop rapides, mais pour un premier match de préparation, face à une équipe plus au point, avec un nouveau coach, quelques nouveaux joueurs, ce fut une prestation encourageante.
Grenoble s’est appuyé sur une base défensive solide et a réussi à proposer quelques phases offensives intéressantes. Ce dernier point reste (très logiquement) toutefois très perfectible. Notamment sur la verticalité, souvent absente de l’animation offensive la saison passée et qui pourrait apporter des solutions cette année en Ligue 2 (Sanusi/Benet → Sotoca/Maanane par exemple sur du jeu de contre en profondeur)

  1. […] GF38 : les promesses de l’aube – 2 jours […]

Leave a Comment