#GF38 – Le point recrues : qui est Achille Anani ?

#GF38 – Le point recrues : qui est Achille Anani ?

Notre rédacteur Martin Bornet poursuit sa série avec la découverte d’Achille Anani, qui a rejoint la capitale des Alpes pour trois saisons en provenance de Bourg-Péronnas (National 1).

Carrière : de l’OM au monde amateur, en passant par la Serbie

Achille Anani est un attaquant ivoirien de 25 ans. Il débarque en France très tôt et découvre le football à Aubervilliers. A l’âge de 16 ans, il est repéré par l’Olympique de Marseille et intègre le centre de formation de la cité phocéenne. Les débuts sont compliqués pour le jeune joueur qui se retrouve loin de ses proches mais sa force de caractère lui permet de faire quelques apparitions à l’entraînement du groupe pro, avec les Gignac, Payet, Mandanda… Mais l’OM décide ne pas conserver Anani, qui prend la direction du Dinamo Vranje en deuxième division serbe. L’expérience est de courte durée et le jeune ivoirien retourne en France, à Aubagne en amateur, puis à l’US Marseille Endoume. Lors de la saison 2018-2019, Achille fini deuxième meilleur buteur (16 buts) de National 2 avec le club marseillais et rejoins Karim Mokeddem à Bourg-Péronnas en National. L’attaquant confirme et devient meilleur buteur du championnat, en inscrivant 15 buts en 25 matchs avant l’arrêt du championnat.

Achille Anani a paraphé un contrat de trois ans avec Grenoble. Le GF38 s’est donc attaché les services d’un joueur au parcours atypique, doté d’une force de caractère assez exceptionnelle. Courtisé par de nombreux clubs, le meilleur buteur de National est au sommet de son art et rêve de Ligue 1. Attention toutefois à un championnat de Ligue 2 dans lequel il n’a jamais évolué, mais qui pourrait bien lui permettre d’exploser au niveau professionnel.

Quelle place dans l’effectif ? / Poste

Le néo-grenoblois évolue au poste d’avant-centre. C’est un joueur assez physique et très rapide. Ses deux dernières saisons ont démontré ses redoutables qualités de finisseur.

Achille Anani aura sa carte à jouer dans un secteur offensif en manque récurrent de réalisme. La concurrence devrait toutefois être assez rude avec Moussa Djitté, qui s’est imposé au poste de numéro 9 cette saison. A moins que coach Hinschberger modifie ses plans tactiques afin d’aligner les deux buteurs ensemble. Un duo Djitté-Anani sur le front de l’attaque iséroise a de quoi faire rêver.

Leave a Comment