GF38 – L’année Nicolas Belvito ?

GF38 – L’année Nicolas Belvito ?

« Star » du mercato estival 2016, Nicolas Belvito n’a pas répondu aux attentes placées en lui l’an passé avec seulement 3 buts inscrits en CFA (dont 2 pénalty) et une deuxième partie de saison davantage passée sur le banc que sur le pré. Pas de quoi faire baisser les bras du buteur, toujours présent et bien décidé à réaliser une 2ème saison plus conforme aux qualités qu’on lui connait.




Une préparation réussie

Attention, on ne s’emballe pas sur ce qui ne reste finalement que des matchs amicaux et on se souvient que l’an passé l’ex joueur de Colmar avait aussi séduit en pré-saison. Mais force est de reconnaître que Belvito est l’attaquant qui a marqué le plus de points depuis la reprise. Deux buts marqués (+ 1 refusé sur un supposé hors-jeu qui aurait dû lui être accordé) et surtout des bonnes prestations individuelles, y compris contre Hyères où la prestation collective fut des plus moyennes. L’attaquant est affûté et en confiance. Et chez un buteur quand le moral va… On sait que ça peut faire mal. Il va attaquer le championnat de la meilleure des manières qui soit et probablement dans la peau d’un titulaire.

Une expérience du National

Finalement ils sont peu de joueurs, notamment sur le plan offensif, à connaître ce 3ème échelon du football français. Florian Sotoca, Edwin Maanane, Florian David et Corentin Tirard (on peut rajouter Francis Dady Ngoy et Arsène Elogo pour les joueurs susceptibles d’occuper un poste aux avant-postes) n’ont pas disputé le moindre match de National. Seul Raphaël Gherardi est aguerri aux joutes du N1 avec une trentaine de matchs disputés avec Strasbourg (2) et surtout Colmar.
Belvito c’est 131 matchs de National, dont 92 comme titulaire, pour 44 buts marqués. A 30 ans l’attaquant est un atout expérience indispensable pour le promu grenoblois.

Un système qui lui convient

Le 3-5-2 n’a pas encore convaincu mais un système à deux attaquants nous semble convenir mieux à Belvito. Déjà, ça multiplie par deux ses chances de jouer là où l’an passé Maanane était indélogeable en 2nde partie de saison sur le seul poste de pointe.
Ensuite, même si sur ce qu’on a vu face à Hyères son binôme avec Maanane reste (très) perfectible, il dispose des qualités adéquates pour profiter et faire briller d’une seconde pointe à ses côtés. On pense notamment à son admirable jeu de tête qui peut se révéler une arme pour marquer (cf Annecy) mais aussi lui servir dans un rôle d’appui et relais pour ses coéquipiers. Il faut bien sûr que les joueurs concernés trouvent leurs marques, ne se marchent pas-dessus et développent leurs automatismes. Ce n’est pas gagné d’avance mais ça se travaille !

Notre pari : on le dit depuis quelques semaines mais on voit Nicolas terminer meilleur buteur du club cette année. Avec au moins 15 buts en championnat !

 

Leave a Comment