GF38 – Esteban Salles reprendrait bien une petite Coupe

GF38 – Esteban Salles reprendrait bien une petite Coupe


La Coupe de France, c’est « son » épreuve. Esteban Salles gardera les buts du GF38 en coupe de France, ce samedi, à Andrézieux. La Vieille Dame offre au numéro « 1 bis » de Grenoble l’opportunité de briller. Et d’ainsi démontrer qu’il porte un costume de plus en plus étroit ? Le gardien convainc en tout cas ces derniers mois qu’il a clairement le potentiel pour un peu plus. A Grenoble ou ailleurs.

Les conf’ avec Esteban Salles sont toujours un plaisir. Le garçon est souriant et agréable. Le joueur franc et sans langue de bois. Tant sportivement qu’humainement, « Esté » est la doublure idéale, capable de se glisser sans fausse note dans l’habit du numéro 1 quand la situation l’exige.

Son temps de briller, on est justement en plein dedans. Après des premiers mois de compétition à chauffer le banc plutôt que les gants, Salles enchaîne. Après une première titularisation contre Saint-Cyr Collonges en coupe de France il y a deux semaines, le gardien a connu ses premières minutes en Ligue 2 de la saison à Valenciennes, après l’exclusion de Brice Maubleu, le week-end dernier. Et ce samedi il sera de nouveau aligné par son entraîneur à l’occasion du match à Andrézieux.

« J’ai hâte d’être à demain », sourit Esteban pour qui la Coupe de France est une occasion de se montrer, alors qu’il sera en fin de contrat à la fin de la saison. « Le fait d’avoir beaucoup joué lors de la seconde partie de saison l’an passé m’a donné de l’appétit et m’a confirmé que j’avais le niveau. Ce n’est jamais tout à fait pareil d’en avoir le sentiment à l’entraînement et de le démontrer en match. »

« Montrer à mes copains qu’ils peuvent compter sur moi »

Après un intérim plus que réussi la saison dernière lors de la blessure de son coéquipier et ami Brice Maubleu, Salles a retrouvé sa place dans la hiérarchie. Logiquement au vu de la qualité des prestations du n°1. Le natif d’Oloron Sainte-Marie n’en ressent d’ailleurs aucune frustration. Le poncif « le groupe vit bien » est une réalité à Grenoble, encore plus dans la micro-famille des gardiens de but.

Cette coupe de France, Salles, qui a déjà connu une finale dans l’épreuve avec les Herbiers, la chérit donc tout particulièrement. Il n’a en revanche pas changé ses habitudes de préparation malgré son assurance de jouer dans cette compétition. « C’est vrai que je n’avais pas eu encore l’occasion de jouer cette année avant Saint-Cyr. Ce n’est pas exclu que je joue de temps à autre avec la réserve, pour garder le rythme, mais cela n’avait pas été possible jusque là. J’essaie d’écouter mon corps et Arnaud (Genty) est aussi là pour ça, il sent bien ces choses là. De mon côté je me prépare toujours comme si je devais jouer ; je m’habille également toujours comme si je jouais. A Grenoble, les deux gardiens font aussi exactement les mêmes choses lors de l’échauffement avant les matchs, c’est une super idée qu’on avait mis en place l’an passé. »

Une « routine » qui lui confère peut être des certitudes au moment d’enfiler le costume de titulaire. « En championnat, en coupe de France… pour moi les objectifs ne sont pas différents. Quand j’ai du temps de jeu je dois montrer à mes copains, à mon staff, à mon club qu’ils peuvent compter sur moi ! ». Ce samedi, Esteban Salles occupera le devant de la scène sur la pelouse de l’Envol Stadium. Une doublure dans la lumière qui fera tout pour prolonger de quelques dates supplémentaires les représentations du GF38 en coupe de France.

Le regard de Maurizio Jacobacci sur Esteban Salles

« Il avait déjà démontré son niveau la saison passée où il avait pas mal joué. A Valenciennes il a fait son match, en répondant tout de suite présent lorsqu’il est entré et il a fait un match très propre. Il a démontré ce que je pensais lorsque je le vois à l’entraînement où il montre beaucoup de qualités : il a une bonne technique, il est très bon sur sa ligne. C’est un gros travailleur. Il y a toujours une hiérarchie mais pour les gardiens c’est comme pour les joueurs : à eux de saisir les possibilités quand ils jouent et de montrer leurs qualités sur le terrain. J’espère qu’ils me mettront en difficulté quand je devrai faire les choix. »

Leave a Comment