Alors que les footballeurs du GF38 n’ont plus rien à jouer, le mois de mai et le début du mois de juin (que nous intégrons à notre projection), verra les coéquipiers de Brice Maubleu disputer 5 rencontres. Il faudra bien finir la saison.

Un Paris pour l’avenir

Grenoble doit penser à la suite. Et la suite, c’est la prochaine saison. Vincent Hognon a entamé les travaux avec quelques choix en ce sens (titularisation de Mendy, Gaspar et Tchaptchet sur le banc) et cette fin de championnat doit permettre de donner du temps de jeu à des jeunes (Isola, Okardi, Yameogo…). Ce match à Paris est en cela l’occasion idéale puisque la réserve ne jouera pas ce week-end là et que cela ne la privera donc pas de certains éléments.

En passant par la Lorraine…

Pour son deuxième déplacement de rang, Grenoble endosse le costume d’arbitre. On espère voir les Isérois avec les mêmes intentions que chez les Girondins de Bordeaux, la réussite en plus. Comme Paris le match d’avant, Metz s’était imposé au Stade des Alpes lors du match aller, ça sera aussi l’occasion d’équilibrer un peu le bilan. On se souvient que le GF38 d’Hinschberger avait contrarié les plans lorrains il y a quelques saisons, en gâchant la fête d’une éventuelle montée. Le Metz d’alors était entrainé par un certain… Vincent Hognon.

Un Martyco et des retrouvailles

Rodez club ami, c’est toujours aussi vrai avec la présence dans les rangs ruthénois de joueurs appréciés par le public grenoblois (Vandenabeele, Abdallah, Mendes). Si ça pouvait être un match « plaisir » entre deux formations n’ayant plus rien à jouer, on ne dirait pas non, d’autant que le possible horaire du match (un vendredi à 19 heures si le FCG Rugby devait disputer sa demi-finale à domicile) ne pourra pas permettre une affluence des grands soirs. L’occasion pour les attaquants de retrouver un peu de confiance ?

Ne pas perdre le Nord

Il n’y a désormais plus de retrouvailles avec un VAFC qui a perdu tous ses « exGF38 ». Après Metz, probable que les coéquipiers de Monfray aient à endosser à nouveau le costume d’arbitre, mais cette fois-ci dans la lutte pour le maintien. Il faudra donc jouer le jeu pour respecter le championnat et pourquoi pas filer un petit coup de main au voisin haut-savoyard. On aimerait bien prolonger un peu le naissant « derby des Alpes ».

Clap de fin avec l’En Avant

Comme pour la réception de Rodez l’objectif parait clair : faire plaisir au public grenoblois. L’EAG est l’équipe contre le GF38 a le plus marqué lors de la phase aller (4 buts). Un feu d’artifices final pour clore cette saison en beauté et profiter de vacances bien méritées ?

GF38 : le programme des mois de mai et juin

J34. Paris FC – GF38 (6 mai)
J35. Metz – GF38 (13 mai)
J36. GF38 – Rodez (19 ou 20 mai)
J37. Valenciennes – GF38 (26 mai)
J38. GF38 – Guingamp (2 juin)

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici