[GF38] Des raisons d’espérer

[GF38] Des raisons d’espérer


Parce que c’est important d’apporter un peu de contradiction en ces temps moroses et parce que le suivi du club grenoblois tout au long de ces années nous a appris à intégrer l’ascenseur émotionnel qui y est lié, nous avons décidé de nous mettre en mode optimiste en ce lendemain de défaite à Auxerre. Nous avons ainsi listé quelques points positifs qui laissent augurer, en tout cas on l’espère, des lendemains meilleurs.

>> Maurizio Jacobacci : « On n’est pas encore au point »

  • Les Grenoblois n’ont pas lâché. Face au Paris FC, nous avions été marqué par le sentiment d’abandon et l’absence totale de solidarité au sein des rangs dauphinois. Sans un grand match de Maubleu, le score aurait pu être encore plus lourd. Ce lundi l’état d’esprit a été meilleur. C’est déjà ça.
  • Une animation offensive en progrès. Il faut dire que c’était compliqué de faire pire. Grenoble a cadré son premier tir de la saison et surtout on a vu du mouvement, des appels, des dédoublements, des combinaisons, des centres. Un vrai mieux même si le GF38 doit encore beaucoup mieux faire dans ce secteur de jeu.
  • Pas de nouveaux blessés. Oui, on se rassure comme on peut.
  • Certains cadres au niveau. Ravet et Monfray ont assumé leur statut dans l’Yonne, avec là aussi du « peut mieux faire » en appréciation générale mais avec une bonne moyenne. Abdallah a lui fait une bonne rentrée sur son côté gauche.
  • Des retours espérés. Les deux derniers nouveaux Correa et De Iriondo devraient pouvoir postuler pour Guingamp. Ce qui tomberait bien vu qu’ils évoluent sur des postes en souffrance dans l’Yonne ce lundi.

Après deux journées le constat d’échec est évident. Il n’y a pas encore le feu au lac pour autant. Il faut corriger les nombreux points négatifs mais il nous semble également important de s’appuyer sur les quelques améliorations aperçues face à l’AJA. « Ensemble Gagnons Les Sommets » passera aussi par un « Ensemble » affrontons les difficultés.

Leave a Comment