[GF38] Dans l’Yonne, il faudra montrer les crocs !

[GF38] Dans l’Yonne, il faudra montrer les crocs !


Handicapé par une impressionnante liste d’absents, le Grenoble Foot 38 se rend chez l’AJ Auxerre ce lundi 2 août en clôture de la deuxième journée de Ligue 2. Au-delà du résultat, on attend surtout des joueurs de Jacobacci une réaction d’orgueil après l’humiliation subie des pieds du Paris FC lors de la première journée.

>> Abonnez-vous à notre chaine Youtube

On ne peut pas dire que le GF38 aborde son prochain rendez-vous vespéral dans des conditions idéales. Si Yoric Ravet va faire son retour après avoir purgé son match de suspension, accompagné par Ondaan nouveau papa, la liste des absents s’est encore davantage gonflé depuis la dernière sortie des coéquipiers de Maubleu (lire ici). Même les deux dernières recrues en date, Joris Correa et Manuel De Iriondo, ne seront pas du voyage dans l’Yonne.

Pas l’idéal, au moment de croiser la route d’un AJA revanchard et lui bien lancé dans ce nouvel exercice suite à sa victoire à Amiens. C’est peu de dire que Grenoble n’aura pas la faveur des pronostics ce lundi à l’Abbé-Deschamps.

« On est des guerriers, on va là-bas pour faire un résultat », espère pourtant Jacobacci. Mais l’entraîneur en convient, face à Auxerre il attend surtout que son équipe montre un autre visage après les 90 minutes insipides disputées à Gueugnon. « Ce n’était pas le Grenoble que je connais, que j’ai vu sur les vidéos de la saison passée. ».
Il souhaite voir son équipe « souffrir », se « faire violence ». Des mots forts, pour des maux forts. Qui correspondent aux valeurs que le GF38 avait la saison dernière. Quand chaque élément se battait pour lui mais aussi pour chacun de ses coéquipiers. Quand chaque joueur faisait les efforts en plus. « Contre une équipe rodée comme Auxerre, il faut avoir une grande solidarité », note Jacobacci. « On doit essayer de gagner des duels, de ne pas trop laisser d’espace derrière notre défense, de former un bloc ? ».

Mais cette volonté renouvelée de « d’abord bien défendre » ne peut pas suffire suite au néant offensif proposé contre le PFC. « On doit les faire travailler défensivement eux aussi » acquiesce le technicien. « Quand on regagne le ballon on doit choisir les bonnes solutions pour repartir de l’avant, pour les bousculer. »

Jacobacci attend encore des renforts d’ici la fin du mois d’août. Espère que son infirmerie finira par se vider. Mais pour l’instant il doit faire avec les moyens du bord. L’Italien a aussi parlé lors de cet avant-match de la notion de confiance. A accorder. A obtenir. A retrouver. Cela passera par un résultat, forcément, à un moment donné. Mais ce dernier ne doit pas être l’arbre qui cache la forêt.

Pour exister sur la durée ce GF38 connaît la recette pour avoir su l’appliquer ces dernières années. « Je veux voir une mentalité de guerrier » a résumé Jacobacci. L’entraîneur commencerait-il à intégrer les « codes » grenoblois ?

AJ Auxerre – GF38, lundi 2 août 20h45. A suivre en direct sur nos supports

L’avant-match avec Yoric Ravet

Leave a Comment