Site icon Grenoble Foot Info

GF38 B. Sofiane Belkheir épate la galerie

Buteur et passeur décisif, encore, lors de la victoire de la réserve du GF38 face à Chassieu Décines, Sofiane Belkheir enchaîne les bonnes prestations, malgré un temps de jeu parfois réduit. L’attaquant détonne mais sa situation ne manque pas d’étonner.

Quand on discute avec les entraîneurs ou les joueurs des adversaires de Grenoble en Régional 1, la temporalité est importante :

Il faut dire que le joueur de 22 ans, natif de la région lyonnaise, s’illustre semaine après semaine. Il a ainsi déjà inscrit une petite quinzaine de buts sous le maillot grenoblois entre coupe et championnat. Tout en ayant un temps de jeu réduit puisqu’il a débuté plusieurs rencontres sur le banc, devant céder sa place de titulaire à Olivier Boissy quand ce dernier n’est pas retenu dans le groupe Ligue 2. Un statut qui ne l’empêche pas d’avoir retiré de sacrées épines du pied de son équipe, à l’image de son égalisation à Echirolles, seulement quelques minutes après son entrée en jeu.

Pas encore récompensé par une feuille de match en Ligue 2

Si Grenoble n’est qu’à deux points du leader en R1, il le doit en partie à son attaquant. Efficace à la finition, Belkheir s’appuie également sur sa vitesse dans l’exécution. Ses prises de balle sont rapides, son coup de rein dévastateur – à l’image du 3ème but face à Décines dimanche dernier, qu’il a offert à Mbomiko après une accélération côté droit qui a enrhumé son opposant. Pour l’occasion, il était d’ailleurs associé à Boissy dans le 4231 isérois, preuve qu’on commence peut être à se dire côté alpin que ce n’est pas une mauvaise idée de lui faire passer plus de temps sur le terrain.

Des prestations qui sont nécessairement observées de près au sein du club alpin et qui lui ont valu de participer à quelques entraînements avec le groupe Ligue 2, après avoir pris part aux matchs de prépa l’été dernier contre Dijon et Villefranche.
Mais pas (encore) de quoi le faire apparaître sur une feuille de match en Ligue 2 ou lui proposer un premier contrat pro, à l’instar d’un Jekob Jeno qui a lui aussi brillé avec la réserve en première partie de saison.

Et pourtant, beaucoup se demandent « comment il peut être derrière Boissy dans la hiérarchie des attaquants du club » pour paraphraser un entraîneur qui l’a affronté cette saison. Une interrogation partagée par à peu près tous ceux qui ont vu les deux jouer cette saison…

Quitter la version mobile