Florian Sotoca (GF38) : « Un plaisir de retrouver Béziers »

Florian Sotoca (GF38) : « Un plaisir de retrouver Béziers »

Grenoble enchaîne. Trois jours après avoir tenu en échec le leader de Ligue 2, Metz, les footballeurs du GF38 vont défier l’AS Béziers ce mardi, pour le compte de la 17ème journée. Une rencontre particulière pour l’attaquant Florian Sotoca, originaire de Narbonne (dans l’Aude mais à une petite trentaine de kms de Béziers) et qui a joué quelques mois avec l’équipe héraultaise.

L’expérience a été courte mais marquante pour le meilleur buteur du GF38. « J’y suis resté six mois, avant de signer un contrat pro avec Montpellier. J’y ai vécu de très bons moments, qui m’ont permis de franchis un palier. Je n’oublierai jamais cette expérience, au sein d’un club familial. C’est un plaisir de le retrouver. »

Les retrouvailles se feront également entre deux équipes qui ont pris l’habitude de se croiser ces dernières saisons. « On avait reçu Grenoble quand je jouais à l’ASB, on avait gagné 1-0 dans les dernières minutes. Ce n’était pas un très bon souvenir pour Grenoble, on va essayer d’inverser la tendance ce mardi ! » se souvient Florian. La formation héraultaise a d’ailleurs souvent damé le pion au GF38, en accédant au National avant lui ou en lui chipant la 2nde place la saison passée par exemple.

« On ne se prend pas pour d’autres »

Tout 5ème de Ligue 2 qu’il est, et après deux prestations encourageantes face à Lens et Metz, c’est donc avec prudence qu’avance Grenoble vers ce duel de promus. « Béziers n’a pas encore gagné chez lui cette saison. Ils restent sur une défaite à Clermont. Ils vont nous attendre, revanchards. », prévoit Sotoca. « Si on ne se met pas en mode combat ça va être difficile. Le match va se gagner à celui qui remportera le plus de duels. A nous de sortir une grande prestation. »

Le risque pour les protégés d’Hinschberger ne serait-il pas de se relâcher après les moments forts vécus à Bollaert et au Stade des Alpes contre Metz ? « Pas de risque de décompression », rassure rapidement l’attaquant. « On est un groupe qui ne se prend pas la tête, on ne se prend pas pour d’autres. On sait que si on n’est pas au niveau on le paiera donc on s’est préparé comme on s’est préparé pour Lens et Metz. »

Physiquement, les coéquipiers de Spano Rahou semblent en tout cas en mesure d’enchaîner, trois jours après un choc face au leader. « Trois jours pour se préparer, c’est un peu différent des semaines habituelles. On a fait des soins hier (dimanche) et repris tranquille aujourd’hui. Mais on a fait une super prépa, on n’a jamais eu de trou physique depuis le début de saison grâce aux préparateurs physiques qui ont fait un travail énorme. L’enchaînement des matchs peut peser un peu dans les jambes mais le coach gère bien l’effectif, on a un groupe conséquent, et s’il sent qu’il doit faire tourner il le fera. »

Il reste trois matchs à disputer au GF38 en Ligue 2 avant la trêve. Histoire de passer l’hiver (encore un peu plus) au chaud et pour pouvoir aborder 2019 avec pourquoi pas d’autres ambitions, il serait de bon ton d’aller gratter quelques points supplémentaires. Dès ce mardi dans l’Hérault ?

Florian Sotoca aura des soutiens au Stade de la Méditerranée

Le natif de Narbonne pourra compter sur le soutien de proches ce mardi soir. « J »ai même récupéré les invitations de mes collègues » s’amusait-il avant le départ pour Béziers ce lundi. De quoi donner quelques forces supplémentaires au #7 Grenoblois pour inscrire son 7ème but de la saison en Ligue 2 ?

Leave a Comment