Site icon Grenoble Foot Info

Dunkerque – Grenoble : combat d’infirmes

Pour le compte de la 33ème journée du championnat Ligue 2, les footballeurs du Grenoble Foot 38 (GF38) se rendent chez l’Union Sportive du Littoral de Dunkerque (USLD). Une rencontre capitale pour deux équipes qui luttent pour leur maintien dans l’antichambre de l’élite et qui sont particulièrement en difficulté. Vous pouvez toujours vous référer à Betwinner pour bénéficier de quelques astuces mais bien malin celui qui pronostiquera correctement cett affichee placée sous le sceau de l’incertitude

En danger au classement

La lecture du classement de Ligue 2 est évocatrice de la situation des deux formations avant le duel dans le Nord ce samedi. Si l’AS Nancy Lorraine semble être une lanterne rouge désormais définitivement larguée avec ses 23 petits points engrangés depuis le coup d’envoi de la saison, seuls six longueurs séparent le 19ème du 15ème.

Une avant-dernière place justement aujourd’hui occupée par Dunkerque (30 points). Grenoble n’est qu’un rang devant, et occupe donc actuellement la place de barragiste (33 points). Si rien n’est gravé dans le marbre pour les deux équipes, les protégés de Vincent Hogon et de Romain Revelli vont devoir prendre des points pour s’en sortir.

Des dynamiques inquiétantes

Et c’est bien là que le bât blesse actuellement pour les footballeurs de l’USLD et leurs homologues dauphinois. Car les points, il y en a peu, voir aucun, qui tombent dans l’escarcelle des deux collectifs.

Dunkerque reste ainsi sur quatre défaites de suite. Si le contenu n’est pas mauvais que ça, les résultats sont dramatiques pour le club nordiste qui n’avance absolument plus. La réception de Grenoble s’annonce même comme une des dernières chances de recoller au moins à la place de barragiste. En cas de revers ce samedi soir, les coéquipiers de Tchokounté aurait un pied en National.

Côté GF38, c’est à peine mieux. Et là le contenu ne rassure pas du tout. Les victoires à Nancy et Pau ont été tirées par les cheveux mais avaient fait énormément de bien au classement. Le nul à domicile contre Bastia suivi des défaites à Dijon et contre Caen ont remplacé les joueurs de Vincent Hognon en plein doute. Grenoble ne parvient pas à marquer et l’investissement en seconde période face aux Normands la semaine passée a été très insuffisant. Même les plus patients des supporters commencent à gronder. Les partenaires du gardien Brice Maubleu abordent une semaine décisive puisqu’après Dunkerque ils accueilleront mardi une autre formation qui lutte pour son maintien, Valenciennes.

A Grenoble, les cadres font défaut

Si le GF38 s’en sort mieux en déplacement en ce moment, il devra faire dans le Nord sans de nombreux titulaires en puissance. Le latéral gauche Akim Abdallah purgera son 2ème match de suspension alors que devraient une nouvelle fois manquer à l’appel – le groupe définitif sera communiqué en fin d’après-midi ce vendredi – le défenseur Adrien Monfray, les milieux Axel Ngando et Manu Perez et les attaquants Yoric Ravet et Mamadou Diallo.

Une liste d’absents forcément handicapante mais qui ne doit pas servir d’excuse. C’est déjà dans l’état d’esprit et l’envie que sont attendus les Isérois ce samedi. Des valeurs qui font trop souvent défaut cette saison. A Dunkerque, l’instinct de survie devra ressortir. Pour se donner un peu d’air. Pour rassurer les supporters. Et pour faire honneur, enfin, à des couleurs bien trop souvent bafouées cette saison.

Quitter la version mobile