Direction Orléans pour Kais Djellal : « Le plus dur commence »

Direction Orléans pour Kais Djellal : « Le plus dur commence »

Le jeune milieu de terrain offensif Kaïs Djellal s’est engagé en faveur de l’US Orléans, où il a signé un contrat stagiaire pro’ pour deux ans. Une nouvelle vie s’ouvre devant le talentueux Grenoblois, qui nous a accordé quelques mots sur cette nouvelle aventure.

Les prétendants ne manquaient pas. Kais Djellal va finalement prendre la direction du Loiret pour porter le maillot de l’US Orléans. « Le club qui je pense me voulait le plus, dont je me sentais le plus proche » explique le joueur, qui a particulièrement apprécié le coup de téléphone de Karim Ziani, l’entraîneur de la réserve de l’USO. « Un ancien très bon joueur, qui évoluait au même poste que moi. Orléans évolue en National 3 et joue le haut de tableau ; c’est une équipe qui propose du jeu ce qui me convient en plus très bien. »

Le milieu de terrain a découvert la ville et le club cette semaine, au moment de sa signature. « J’y ai passé deux jours, je ne connaissais pas du tout, je n’avais même jamais eu l’occasion de jouer contre Orléans. J’y ai découvert de très belles installations et j’ai pu visiter un peu la ville, que j’imaginais plus petite et qui m’a beaucoup plu. »

Pour cet enfant de Grenoble, il y a « une petite déception » de ne pas avoir trouvé un terrain d’entente avec le GF38. « J’aurais aimé évoluer au stade des Alpes, mais qui sait cela arrivera peut-être plus tard. »

Et puis ce départ loin de chez lui sonne comme une étape nécessaire et importante dans son développement personnel, tant sur le plan sportif que sur le plan humain. « Ca sera une grosse adaptation, c’est certain. Mais cela fait aussi partie de la vie d’un footballeur, de la vie d’un homme. Il faut grandir au bout d’un moment, j’ai 18 ans et je pense être assez mûr aujourd’hui pour vivre seul et me lancer dans cette nouvelle vie. »

Une aventure qui va rapidement démarrer. Dès la semaine prochaine Kais visitera des appartements avant une reprise programmée dans une dizaine de jours. « Le lundi 13 juillet il y aura le test COVID et s’il est négatif les entraînements débuteront dès le lendemain. »

Si le milieu de terrain qui a toujours beaucoup travaillé jusque là ne repartira pas complètement de zéro, il sait qu’il a encore à prouver et qu’il devra poursuivre ses efforts. « Le plus dur commence ! Même si j’ai déjà pu faire quelques apparitions en seniors l’an passé, ce sera un vrai cap cette année. Je devrais faire mes preuves au quotidien et encore continuer à progresser, notamment sur le plan physique. D’ailleurs le fait qu’Orléans propose un excellent suivi à ce niveau là a aussi pesé dans la balance car je sais que c’est cet aspect où je dois encore le plus travailler. »

Outre sa progression personnelle, les objectifs sur place ne manqueront pas : gagner sa place en National 3, à un niveau déjà intéressant, puis pourquoi pas intégrer les séances du groupe pro’ au sein d’un club qui aspire à rapidement retrouver la Ligue 2.

Une nouvelle vie et des ambitions intactes. Le jeune Djellal sait jusqu’où il veut aller. Il s’est jusque là donné les moyens d’y parvenir. Et il n’y a aucune raison qu’il s’arrête en si bon chemin.

Leave a Comment