David Henen n’a pas perdu son flair

David Henen n’a pas perdu son flair

David Henen commence à montrer le bout de son nez. Arrivé le dernier jour du mercato estival et pas épargné par les soucis en tout genre depuis, l’ailier reste sur une passe décisive face à Guingamp, suivie d’une titularisation face à Valenciennes. L’international togolais espère enchaîner face à l’AS Monaco, club qu’il a fréquenté pendant une saison quand il avait 17 ans. Une rencontre que vous pourrez retrouver sur CasinoChan.

Dans les « coulisses » du club, il était su que David Henen avait été un des joueurs les plus impactés par le Covid il y a quelques mois. Le joueur est revenu sur cet épisode lors de la conférence de presse d’avant-match ce lundi, avec une révélation : il n’a toujours pas retrouvé son odorat !
« C’est une sensation étrange mais à part mon nez, c’est derrière moi », sourit aujourd’hui le joueur de 24 ans. Si la situation prête désormais à sourire, à l’époque David lui-même était inquiet. « Je n’arrivais même pas à aller de mon lit jusqu’aux toilettes tellement j’étais à plat. Ma femme et mon enfant étaient restés en Belgique pour ne pas prendre de risque. Je n’avais personne près de moi, c’était compliqué. Et puis tu te poses des questions sur ton avenir : quand je suis revenu j’étais dans le dur après deux sprints ! »

Outre la maladie, Henen a également dû faire avec une petite blessure contractée face à Auxerre alors qu’il avait fait une excellente entrée et commençait à se mettre dans le rythme de la compétition.
L’ailier a pris son mal en patience et espère avoir désormais véritablement lancé sa saison et son aventure sous son nouveau maillot. « J’ai eu quelques minutes contre Guingamp et après le coach m’a mis titulaire contre Valenciennes, cela me donne la possibilité d’avoir du rythme. Je me suis vraiment remis dans le bain. C’est vraiment chouette, je prends beaucoup de plaisir, dans un bon groupe, qui joue bien au foot et en plus les résultats sont là. »

Une équipe de Champions League

Henen espère désormais enchaîner, si possible face à Monaco, un club qu’il connaît bien, pour une affiche qui fait forcément saliver tous les joueurs grenoblois. « Mais on ne se met pas de pression particulière. On va affronter une très bonne équipe. Jouer contre Monaco c’est quelque chose ! Mais à la maison on fait de belles choses nous aussi. C’est avant tout un bon match à jouer, en conservant à l’esprit que le plus important pour nous reste le championnat. Maintenant si on peut aller le plus loin possible en coupe… On ne s’en privera pas ! »

L’attaquant exprime malgré tout un regret : l’absence de public, ENCORE, pour ce match. « La réception de Monaco aurait été à guichets fermés. On sait que nos supporters auraient pu nous aider à arracher quelque chose en plus. ». Ces derniers constitueront toutefois une source de motivation supplémentaire et les joueurs de Philippe Hinschberger s’arracheront pour ceux qui ne sont pas là, à n’en point douter.

« Il faudra qu’on joue notre jeu, qu’on presse, qu’on les agresse quand ils ont le ballon. Ca serait un piège de les attendre et de se dire qu’il faut tenir 90 minutes avant les tirs au but. Ils jouent dans ce genre de configuration tous les week-end et on voit qu’ils arrivent à débloquer les situations, à marquer un, deux, trois buts. On doit leur montrer qu’on n’a pas peur, même si en face on a bien sûr conscience que ce sont de très bons joueurs. C’est une équipe de Champions League. Les postes sont doublés, triplés en conservant la même qualité.  »

David Henen a affiché de belles promesses depuis son arrivée à Grenoble. Mais il n’a pas encore réussi à les réaliser pleinement. Sa passe décisive pour le but de la victoire de Semedo face à l’EAG est un début. L’international togolais a les qualités pour faire encore bien mieux. « Je travaille beaucoup devant la cage lors des entraînements, je fais tout pour être le plus décisif possible », reconnaît-il lui même. Statistiquement, il est déjà l’attaquant grenoblois qui cadre le plus de frappes et son entraîneur a déjà loué à plusieurs reprises son sens du but affiché lors des séances d’entraînement. Ce mercredi David Henen aura peut être l’occasion de le démontrer en compétition et, qu’à défaut d’odorat, son flair d’attaquant est lui bel et bien toujours là.

Leave a Comment