D2F. Nouvelle défaite pour les Grenobloises

D2F. Nouvelle défaite pour les Grenobloises

 

Alors que l’affiche semblait tenir ses promesses, les Iséroises se sont une nouvelle fois inclinée face à l’ogre Niçois. Alors que le match devait se tenir à Sassenage (Stade du vieux Melchoir), mais au vue de la tempête de neige de samedi, celui-ci a été délocalisé à Stijovic.

Comme presque souvent les Grenobloises démarraient lentement avec une grosse pression sur les épaules. La peur du match aller ? Elles seule le savaient, en tout cas la meilleure attaque du championnat allait faire mouche assez rapidement. Alors que l’arbitre sifflait une faute, sans vraiment de bonne raison. Sur un mauvais renvoi de la tête de Romane Pilot, les Aiglonnes allait ouvrir le score sur une frappe de Von Potobsky, et malgré que Renault est essayée de le stopper (0-1, 9’).

Et voilà les filles de Nicolas Delépine dos au mur, elles semblaient vouloir relever la tête mais en restant toujours aussi trop imprécise dans le dernier geste. Tout se passait bien dans le match, quand Godart se tordait la cheville toute seule, l’obligeant à quitter ses coéquipières pour le reste du match (34e). Les Grenobloises poussaient toujours mais sur une perte de balle, Palacin était lancée, avec un léger hors jeu, qui déboulait sur l’aile gauche pour tromper Templier (0-2, 38e).

Une grosse colère envahissait le coach grenoblois qui demandait à l’arbitre de touche comment il n’avait pas vu le hors jeu. Alors que l’on approchait de la mi-temps, les locales obtenaient un coup franc. Decilap se chargeait de le frapper et Fabre reprenait le ballon pour tromper Moitrel, mais l’arbitre de touche levait son drapeau synonyme de hors jeu (45e).

Une seconde période à oublier

On pensait revivre le match contre Montauban avec une belle remontée, mais des aléas allaient perturber le reste du match. Les filles de Nicolas Delépine repartaient à la charge, avec un jeu plus fluide et se créant des occasions. Mais un pied, une tête et les mains de la gardienne empêchaient tout ça.  On sentait que les Grenobloises voulaient revenir et le coach faisait rentrer Jeudy pour apporter du danger. C’était bien vu puisqu’il ne fallait pas attendre longtemps pour qu’elle se montre dangereuse. Sur une attaque, Jeudy se retrouvait dans la surface et armait sa frappe. Elle se faisait accrocher sans que l’arbitre ne  bronche pas, sous la colère du coach Isérois qui lui demandait si elle n’avait pas vu la faute. C’était le premier fait marquant du match. Vous allez vous dire, est ce le seul ? En bien non puisque  quelques minutes plus tard, c’était au tour de Odwrot de tenter sa chance, et l’arbitre ne voyait pas la main dans la surface. Encore une injustice pour les Grenobloises, et ça rythme là on voyait bien la défaite être au rendez-vous. L’arbitre mettait fin au match sous une broncha de mécontentement.

La fiche technique GF38 – OGC Nice

GF38 : Templier, Pilot, Brissonnet, Decilap© (Odwrot 55e), Shaiek (Jeudy 73e), Limage, Renault (Wasner 55e), Arpin, Boilard, Froment, Fabre, Chabrier, Perrodin.

OGC NICE : Balte, Boudaud, Palacin, Godart (Gathrat 34e)(Kore 82e), De Sexias, Magnier (Boucher 67e), Marichaud, Von Potobsky, Boudy, Robert, Moitrel, Di Lorenzo, Haffaf.

Buts : Von Potobsky 10’, Palacin 38e pour l’OGC Nice

Arbitre : Lisa Coste

Leave a Comment