[D2F] Les Grenobloises mal payées

[D2F] Les Grenobloises mal payées

Pour le compte de la première journée du championnat D2, le GF38 recevait l’AS Saint-Étienne, candidat à la montée, ce dimanche après-midi à Stijovic. Laureen Navas et ses partenaires ont réalisé une prestation honorable et encourageante mais ont fini par s’incliner dans les dernières minutes sur un but d’Audrey Chaumette (81e).

Grenoble présentait un nouveau visage ce dimanche, avec quelques recrues alignées et un nouvel entraîneur sur le banc, Nicolas Delépine. Un visage au final séduisant, malgré la défaite. Julie Perrodin et ses coéquipières ont affiché un état d’esprit remarquable tout au long de la rencontre. Pendant 45 minutes, le pressing haut des Grenobloises a posé énormément de soucis à Saint-Etienne et les Alpines se sont créées les meilleures opportunités de la première période, souvent initiée sur son côté gauche par Sarah Magnier. Il a manqué de précision dans le dernier geste et d’un peu plus de présence dans la surface adverse pour rentrer aux vestiaires avec un peu mieux qu’un 0-0.

La physionomie de la seconde période était toute autre. Grenoble ne parvenait plus à ressortir et devait subir les assauts directs à répétition des ligériennes. Les locales défendaient avec acharnement, pour le plaisir des quelques supporters présents à Stijovic. Elles finissaient cependant par céder sur une frappe lointaine de Chaumette.

Le GF38 ne boxera sans doute pas dans la même catégorie que l’ASSE cette saison. Mais il a montré pour cette première journée que reconstruction ne devrait malgré tout pas rimer avec résignation tout au long de la saison. Et avec cet état d’esprit là, nul doute que les résultats devraient rapidement accompagner la manière !

GF38 : Perrodin, Peron, Richard, Domenjoud, Decilpa, Fabre, Navas (cap.), Schlepp, Comppter Banguillot, Grifo, Magnier. Sur le banc au coup d’envoi : Pellissié, Templier, Larrivée, Kenzari, Boilard.

ASSE : Lambert (cap.), Multari, Condon, Chaumette, Coquard, Debbache, Caputo, Digonnet, Martins, Gauvin, Gago. Sur le banc au coup d’envoi : Marichaud, Jesus, Dali, Ouinekh, Manguin.

A suivre : résumé vidéo et réaction

Leave a Comment