[D2F] Il y avait sans doute mieux à faire

[D2F] Il y avait sans doute mieux à faire

L’équipe féminine du GF38 continue d’avancer. Pas bien vite, mais elle avance. Les coéquipières de Navas ont engrangé un 5ème point en 5 journées à la faveur de leur match nul face à l’Olympique de Marseille, dimanche dernier à Vercors. De quoi prendre un peu plus de marge par rapport aux deux dernières du classement, Mérignac et Nîmes, qui n’ont toujours pas récolté le moindre point, et ainsi continuer de travailler dans la sérénité.

Et pourtant ce match face à l’OM laisse un petit goût d’inachevé. La partie aurait pu basculer en faveur des Phocéennes sans une Perrodin en très grande forme dans ses buts, avec notamment un pénalty repoussé en fin de match.  Mais il y avait la place de faire mieux face à l’ancien pensionnaire de D1, propre et très « scolaire » dans tout ce qu’il a proposé, mais sans grand génie.

Là où l’ASSE nous avait semblé vraiment évoluer à un autre niveau, Grenoble avait largement les armes pour rivaliser ce dimanche. Maîtresses du ballon lors de la première partie du match, les protégées de Nicolas Delépine ont en revanche eu du mal dans son utilisation, face à un bloc provençal très regroupé. Le trio d’attaquantes a rarement été trouvé dans la profondeur, malgré les qualités de vitesse de Magnier et Compper Banguillot, alors que Fabre a souvent dû décrocher pour toucher le ballon, là où sa taille aurait pu faire des dégâts dans la surface adverse. La défense marseillaise a pourtant paru fébrile à chaque fois qu’elle a été mise sous pression, avec plusieurs pertes de balle et dégagement en catastrophe.

Jusqu’au dernières secondes de la première période, les principales occasions ont d’ailleurs été quasi intégralement en faveur des visiteuses, qui ont progressivement pris les commandes du match, bien emmené par l’excellente Perret, souvent impliquée dans les bons coups offensifs de son équipe. Et si le GF38 trouvait finalement l’ouverture via Fabre, suite à une belle combinaison sur coup de pied arrêté, le but était refusé pour un hors-jeu.

Au retour des vestiaires, l’OM trouvait rapidement le chemin des filets grâce à Mze Issa. Les Iséroises, sans solution à l’approche de la surface adverse, s’agaçaient de plus en plus… jusqu’à ce que Compper Banguillot parvienne enfin à trouver l’ouverture d’un extérieur du droit qui ne laissait aucune chance à la portière phocéenne.

La fin de partie s’emballait avec plus d’espaces et des opportunités de part et d’autre. Et donc un pénalty pour l’OM qui permettait à Perrodin de s’illustrer.

Fiche technique :

À Grenoble,stade Vercors (synthétique), Grenoble – Olympique de Marseille 1-1 (mi-temps : 0-0). Arbitre : Aurélie Efe. 75 spectateurs

Buts : Commper Banguillot (65e) pour Grenoble ; Mze Issa (48e ) pour Marseille.

Avertissements : Grifo (36e) à Grenoble ; Gouineau (45e), Hamidou (72e ), Picchetti (89e ) à Marseille.

GRENOBLE : Perrodin – Domenjoud, Brissonnet (Schlepp 87e ), Decilap (Peron 84e ), Fabre (Fortin 62e), Navas (cap), Compper Banguillot, Larrivee, Grifo, Froment, Magnier.

MARSEILLE : Yahi – Antoine, Gouineau, Coudon (cap) (Picchetti 72e ), Rueda, Mze Issa, Zahot, Perret, Bornet, Hamidou, Fiordaliso

La réaction de l’entraîneur Nicolas Delépine via le site officiel :

“C’est un point qui récompense l’investissement des filles. Après une première mi-temps tactique et équilibrée, on s’est fait punir au début de seconde période, en contre face à de tranchantes marseillaises. Une nouvelle fois, l’équipe a réagi et remonté le score alors que notre gardienne, en arrêtant le penalty, nous a laissé dans le match. La fin aurait pu basculer d’un côté comme de l’autre.

Nous sommes au départ d’un nouveau projet, il faut y croire et se laisser le temps de progresser. En tout cas, les joueuses s’investissent et défendent nos couleurs dans l’adversité sans jamais lâcher.”

Leave a Comment