#CoupDeProjo – ESTAC

Les matchs s’enchaînent et le GF38 fait de même, trois victoires de rang pour les hommes de Philippe Hinschberger, qui s’attaquent ce vendredi à un gros morceau du championnat sur le papier en tout cas…

Le club :

En effet c’est le relégué de Ligue 1 la saison passée l’ESTAC de Troyes qui viendra au Stade des Alpes cette semaine. Dans son histoire récente le club de l’Aube est connu notamment pour des montées et descentes à répétition. En effet Troyes c’est sur ces vingt dernières saisons, huit en Ligue 1 contre onze en Ligue 2, la stabilité n’est donc pas le point fort de l’ESTAC qui enchaîne très bonnes saisons en Ligue 2 et saisons assez catastrophiques dans l’élite.

Le début de saison :

Cependant les hommes de Rui Almeida dne font pas un début de saison égal aux standarts troyens en Ligue 2, en occupant actuellement la onzième place. Néanmoins Troyes semble être sur la bonne voie avec dix points pris sur les quinze derniers possibles malgré une défaite surprise la semaine dernière au Stade de l’Aube face à Sochaux. Car le début de saison avait était globalement très mauvais puisque les Troyens étaient dix-neuvièmes après une défaite face au Paris FC (2-0) lors de la sixième journée avant de se reprendre. Face au GF38, Almeida et ses hommes auront envie de rayer le revers de la semaine passée et de retrouver le chemin du succès.

Le mercato :

Beaucoup d’agitation dans l’Aube cet été, assez logique pour une équipe qui descend avec les pertes notamment de Christophe Herelle et de Samuel Grandsir vers le sud et Nice et Monaco. Mais aussi deux départs vers le voisin rémois qui fait chemin inverse, promu en Ligue 1, ceux de Tristan Dingomé et de l’attaquant coréen Hyun-Jun Suk. Le gardien polonais Erwin Zelazny, l’une des révélations de la saison passée s’est quant à lui engagé avec Caen et l’arrière latéral gauche Charles Traoré a lui rejoint les canaris nantais. L’ancien lorientais François Bellugou a signé pour l’AJ Auxerre et pour Karim Azamoum ce fut l’Andalousie et Cadiz où il a trouvé son bonheur. Enfin c’est deux des joueurs les plus précieux qui sont partis en la personne de Saïf-Eddine Khaoui et Adama Niané jouent aujourd’hui à Caen et à Charleroi. Et évidemment il a fallu recruter pour pallier à ses départs majeurs, pour son secteur offensif Troyes s’est intéréssé à des hommes d’experience qui connaissent la Ligue 2 comme Yoann Touzghar de Sochaux, Kevin Fortuné de Lens, ainsi que Jason Berthomier en provenance du Stade Brestois. Mais c’est surtout par les prêts que l’ESTAC a cherché à se renforcer avec l’arrivée par exemple d’Alexandre Letellier gardien d’Angers, les défenseurs Yoann Salmier et Morgan Poaty du RC Strasbourg et de Montpellier ou encore le prometteur lyonnais Christopher Martins Pereira ou du niçois Vincent Marcel au milieu de terrain. Enfin Troyes a signé Ahmed Kashi, Claude Gonçalves et Yohan Tavares tout trois de retour en France après avoir joué en Angleterre, au Portugal et à Chypre.

L’effectif et le style de jeu :

Après avoir été mis sur la touche par Zelazny en Ligue 1 l’an passé c’est bien Mamadou Samassa qui garde les cages troyenne cette saison. Il est aidé en défense centrale par les recrues Tavares et Salmier qui sont lors des derniers matchs toujours associés. En tant que latéral droit on a une concurrence entre l’ancien nîmois Jeremy Cordoval et Mathieu Deplagne. De l’autre côté on a là aussi deux hommes pour un poste en la personne de Poaty et le gabonais Johan Obiang. Dans le 4-2-3-1 mis en place lors de la grande majorité des matchs de l’ESTAC par Almeida c’est récemment une association entre le jeune luxembourgeois Martins Pereira et l’ancien grenoblois Jimmy Giraudon qui est privilégiée. En numéro dix derrière l’attaquant on retrouve l’ancien lensois Fortuné auteur de trois buts et deux passes décisives cette saison, supplée par la légende troyenne Benjamin Nivet et ses presque 700 matchs de football professionnel. Sur les côtés on retrouve régulièrement le jeune Marcel mais aussi le très jeune Bryan Mbeumo ou encore Bryan Pelé et c’est sans oublier le joueur formé au GF38 Jonathan Tinhan qui a sa carte à jouer, sur un côté ou en pointe. Même si c’est pour l’instant le tunisien Touzghar qui tient la barre à la pointe de l’attaque troyenne.

Leave a Comment