Bachir Hamou (USVO) : « Donner une belle image du Village Olympique »

Bachir Hamou (USVO) : « Donner une belle image du Village Olympique »

Ce dimanche 16 septembre l’équipe fanion de l’US Village Olympique, qui évolue en 5ème division de District, va s’offrir une très belle affiche face à Saint-Chamond, pensionnaire de Régional 2, pour le compte du 3ème tour de la Coupe de France. On en parle avec le vice-président du club grenoblois, Bachir Hamou (pour qui on a par ailleurs une grosse pensée).




Club à l’histoire riche, très performant chez les jeunes, l’USVO s’est replongée dans l’aventure « senior » il y a quelques saisons. « Notre volonté était de pouvoir permettre à nos jeunes joueurs de pouvoir continuer à rester au club et de défendre les couleurs de leur quartier », explique Bachir Hamou. « C’est déjà ce qu’on arrive à faire depuis l’an dernier avec des U19 qui ont intégré l’équipe et même quelques U17 qui s’entraînaient avec les Seniors et cette saison nous souhaitons poursuivre dans cette voie. »

Pourtant ce ne sont pas les obstacles qui ont manqué ces dernières années. Intraitables sur le plan sportif, les Villageois n’ont ainsi réussi à grimper que d’un niveau depuis leur retour il y a quatre ans. « Des erreurs ont été faites et ont été assumées mais on a le sentiment de ne pas être aidé et surtout qu’on nous en demande plus en tant que « club de quartier ». Nous demandons simplement à être traité comme tout le monde. »

L’USVO, Sans Stade Fixe

Parmi les problèmes rencontrés, la formation grenobloise ne peut pas disputer ses matchs à domicile sur son stade du Village Olympique et se voit contrainte d’errer sur d’autres terrains. Le lieu de l’affiche de Coupe de France n’était ainsi pas encore connu ce week-end (cela devrait probablement se tenir à Vaucanson).

« La problématique c’est que les différents acteurs se renvoient la balle et qu’on n’obtient jamais de réponses à nos questions, que là aussi on ne se sent pas aidé alors qu’on fait le maximum de notre côté pour trouver une solution. On nous a même dit que c’était le club qui ne voulait pas jouer à domicile, c’est faux on ne demande que ça. Nos supporters également, on est du Village, on veut défendre nos couleurs sur notre terrain pas aux quatre coins de Grenoble. »

« Pas un club de voyous »

Ce dimanche, l’équipe d’Abou Dieng va avoir droit à un peu plus de mise en lumière qu’habituellement. Le petit poucet isérois du troisième tour de la coupe de France va en effet affronter Saint-Chamond, qui évolue au 2e niveau régional. « On aurait préféré jouer plus petit pour avoir plus de chances de faire un tour supplémentaire mais je sais qu’on a les joueurs pour avancer dans l’épreuve, malgré la qualité de l’opposition. On a beaucoup d’éléments qui ont joué plus haut et l’équipe a les qualités pour passer ce tour. Et puis c’est bien de jouer un gros morceau parce que ça va faire parler de nous ce week-end, d’avoir un peu plus de notoriété au niveau du District et on va pouvoir montrer qu’on n’est pas un club de voyous. »

L’USVO n’aspire qu’à faire parler d’elle sur le terrain. Les objectifs sportifs sont d’ailleurs cette année encore élevés. « La montée en D4 et essayer d’aller le plus loin possible dans les coupes. Nos joueurs méritent de jouer plus haut, y compris les U19 qui vont intégrer le groupe cette saison et qui sont restés chez nous alors qu’ils auraient pu aller dans un club qui évolue à un meilleur niveau. »

Du côté du Village, on réfléchit même actuellement à relancer une deuxième équipe en Seniors face à la demande très importante. Et dans cet article, on ne vous a même pas parlé de la qualité des équipes jeunes… Ce dimanche, c’est tout un club, tout un quartier et même un peu plus qui poussera les Villageois à écrire un nouveau chapitre à leur histoire.

Crédit photo : Gazon Isère

Leave a Comment