ASIEG : la magie de la coupe a opéré

Les Grenoblois de l’ASIEG, qui évoluent en D2, se sont qualifiés pour le 4ème tour de la coupe de France en venant à bout de La Motte Servolex, pensionnaire de R3 (soit 2 niveaux au-dessus). Un succès logique et mérité sur l’ensemble de la partie même si les joueurs de Livrieri se sont faits quelques frayeurs en fin de match.




Symboliquement, ce sont deux « historiques » du club qui ont marqué pour l’ASIEG : Kevin Berriot, à la conclusion d’un superbe mouvement collectif dès la 7ème minute, et Matthieu Mendez, d’une tête imparable suite à un coup-franc délivré par Livrieri (31ème).

Les Grenoblois avaient déjà livré un bon début de match, dans le sillage du grand Apete, très à l’aise techniquement face aux défenseurs savoyards, et d’un immense Lamothe au milieu, ratisseur infatigable et premier relanceur de qualité. Dans l’envie, les joueurs de Tony Livrieri répondaient présents, pressant haut et gagnant la majorité des duels.

Côté visiteurs, El Hasnaoui se montrait pressant sur son côté gauche mais la défense grenobloise, bien en place autour de l’expérimenté Joffrey Sattler, tenait sans trop de difficultés.
Grâce à deux frappes coup sur coup de Berriot et Lahaix, l’ASIEG réchauffait l’ambiance autour de la 20ème minutes – près de 200 spectateurs assistant au match à Vaucanson ce dimanche après-midi. Après le 2ème but de Mendez, c’était au tour du gardien Da Silva de s’employer pour conserver cet avantage : d’abord sur un coup franc d’El Hasnaoui (36e) puis devant une frappe angle fermé de Makhloufi (38e).

Le second acte était plus difficile pour les Grenoblois, davantage dans le dur sur le plan physique. Mais les meilleures opportunités restaient à leur avantage, sur des contres malheureusement souvent mal conclus. Et ce qui devait arriver, arriva : Makhloufi réduisait la marque à la 75ème, relançant totalement le suspense du match. Le dernier quart d’heure était tout à l’avantage de la Motte Servolex. L’arbitre laissait défiler les minutes dans le temps additionnel… jusqu’à la 95e : Aru fauchait un Savoyard dans la surface. Deuxième jaune pour le défenseur et pénalty… que Da Silva détournait !!!
La fin de match était sifflé dans la foulée. Ouf ! L’ASIEG peut continuer de rêver.

Nous reviendrons également sur ce match avec réactions, photos et résumé vidéo de l’exploit. A très vite !

 

Leave a Comment