Après ESSG – GF38 : Grenoble a tout bien fait

Après ESSG – GF38 : Grenoble a tout bien fait

Contre l’Entente Sannois Saint-Gratien, le GF 38 a réussi une parfaite entrée en matière dans un championnat de National 1 qu’il découvre. Rapidement privé de Maxime Spano, Grenoble a su s’imposer avec la manière.




Bien sûr, il est impossible de faire après ce match Grenoble l’un des favoris du championnat et les prochaines oppositions, à commencer par celle de vendredi contre Rodez, seront scrutées avec autant d’attention que la performance iséroise a amené une grande satisfaction. Devant une cinquantaine de supporters en forme, les hommes d’Olivier Guégan ont livré une prestation telle qu’on n’en avait plus vu depuis la saison dernière. Inconstants lors des matchs amicaux, les Bleu et Blanc ont serré la vis derrière malgré l’absence d’un latéral droit de métier, puis la blessure de Maxime Spano qui sera absent de longues semaines.

Mais avant ça, les Grenoblois mettent la pression aux Franciliens et prennent très rapidement les devants. Sur un pressing de Dady Ngoy, Alexy Peuget récupère un ballon et sert parfaitement Belvito pour l’ouverture du score. Pas forcément à son avantage la saison passée, l’avant-centre du GF 38 n’a pas tardé à mettre les pendules à l’heure pour propulser Grenoble devant. La réussite offensive de Grenoble se concrétise quelques minutes après quand Belvito – encore lui – pousse le portier de l’ESSG à sortir un ballon des poings… dans les pieds du capitaine Delétraz qui conclut. Solide derrière, réaliste devant, le GF n’asphyxie pas son adversaire mais joue son jeu et livre une prestation plus convaincante que n’importe quel match de préparation. De là à dire que le retour à un schéma plus traditionnel – le 4-3-3 – en est la raison, il n’y a qu’un pas. Évidemment, si les Grenoblois y ont peut-être davantage de repère, il y a comme un sentiment qu’ils manquaient surtout de véritable motivation lors des amicaux de pré-saison pour réaliser des matchs aboutis.

L’Entente Sannois Saint-Gratien n’est évidemment qu’un promu mais le GF 38 a confirmé qu’en jouant à son niveau toute la saison, il ne devrait pas craindre la relégation. Dans ce championnat très ouvert, la large victoire grenobloise est à ranger dans le rayon des promesses. Difficile d’en tirer de réels enseignements si ce n’est que Grenoble a été à l’heure au rendez-vous. Individuellement, tous les joueurs ont été performants et ont répondu présents, reste à confirmer dès vendredi contre Rodez.

Pour ce match, les Isérois pourront compter sur les retours de Nathanaël Dieng et surtout Harouna Demba. Deux joueurs qui renforceront un secteur défensif privé de Maxime Spano après sa désinsertion du tendon de l’adducteur. Devant, Belvito a montré en un match qu’il aurait un rôle à jouer cette saison et Maanane a déjà ouvert son compteur but – sur pénalty, certes – après sa prolifique saison dernière. Pour son premier match à domicile, Grenoble affronte un autre promu, Rodez, avec un objectif : confirmer, et pourquoi pas, pour l’anecdote, s’emparer de la première place du championnat.

Leave a Comment