Achille Anani (GF38) : « J’ai déjà commencé à m’imprégner du club »

Achille Anani (GF38) : « J’ai déjà commencé à m’imprégner du club »

Meilleur buteur du National 1 la saison passée avec Bourg-en-Bresse, Achille Anani (photo GF38) découvrira la Ligue 2 cette saison sous le maillot du GF38. Alors qu’il prépare en ce début de semaine son déménagement, le nouveau Grenoblois nous a accordé un entretien. Il y revient notamment sur son parcours et sur son arrivée et ses objectifs avec l’équipe de Philippe Hinschberger.

Achille, So Foot est récemment revenu en détail sur ton parcours, qu’as-tu garder, sur le plan humain, de ces expériences ?

Avec le recul, je sais maintenant ce que c’est que de faire des sacrifices. Je suis plus mature, plus prêt à aller au haut niveau désormais.

J’étais naïf, je croyais à tout, je croyais à n’importe qui. Dans le monde professionnel il faut vraiment bien s’entourer, il faut avoir une attitude exemplaire pour que rien de corruptible ne t’atteigne toi ou tes proches, mon parcours m’a permis de le comprendre.

Ton futur co-équipier Jordy Gaspar expliquait avoir eu la sensation de stagner en jouant ces dernières saisons à un niveau plus bas. C’est un ressenti que tu partages ?

Pas vraiment, j’avais des lacunes sur lesquelles j’ai pu progresser. Toutes ces dernières années j’ai beaucoup travaillé au niveau technique. J’ai essayé de m’affiner, d’être plus juste, plus efficace dans les passes.

Mes deux derniers entraîneurs , Greg Poirier (à Endoume) et Karim Mokeddem (à Bourg-Péronnas) ont notamment su me faire progresser dans mon jeu, ont vraiment cherché à ce que je sois un peu plus « poli », « taillé », pour être efficace et plus simple dans ma manière de jouer.

Tu insistes beaucoup sur cette notion de travail, c’est un aspect qui te tenait moins à cœur étant plus jeune ?

Avant je n’avais pas compris qu’il y avait autant de boulot à faire. Il faut travailler tout le temps pour atteindre ses objectifs. Aujourd’hui ça commence à porter ses fruits mais je pense que je ne peux plus me reposer, j’ai compris où est la clé de la réussite désormais et ce qu’il faut faire pour tout mettre de son côté pour arriver le plus haut possible.

Quand je suis revenu en France (après son expérience à Vranje, en Serbie), je n’avais plus d’envie du tout, je voulais arrêter le foot, commencer à travailler comme tout le monde. J’étais vraiment dégoutté par rapport à mes expériences.

Cette soif, elle est revenu d’abord par le fait de recommencer à tout simplement prendre du plaisir à jouer et ensuite par le travail. J’ai commencé à aimer courir, faire les efforts. Avant je me forçais, je n’étais pas naturel dans ce que je faisais.

Il faut être passionné, avoir envie de travailler. C’est un conseil qu’il faut donner à tous les jeunes : si tu n’as pas envie tu ne pourras pas faire grand chose, les qualités ne suffisent pas, il faut quelque chose pour se différencier des autres et en ce qui me concerne le travail acharné a été ma clé.

Pour venir à l’actualité, qu’est ce qui t’a convaincu de rejoindre Grenoble plutôt qu’un autre projet ?

Surtout le plan sportif, Grenoble est un grand club, qui a l’ambition d’aller plus haut. Et puis il y a eu le discours du coach (Philippe Hinschberger). Il m’a montré son envie que je vienne, ça a fait pencher la balance. Je préfère aller où on me fait sentir qu’on me veut vraiment. Il m’a aussi expliqué comment il comptait m’utiliser, comment il comptait me faire progresser. Enfin le club m’a plus par sa simplicité, c’est un aspect dont je me sens proche.

Tu t’es engagé il y a quelques semaines, est-ce que tu as cherché à en savoir un peu plus sur l’équipe depuis, en regardant des vidéos par exemple, ou attends-tu la reprise pour découvrir tout ça ?

J’ai regardé un peu les résultats de la saison passée, les joueurs, les vidéos. J’ai déjà commencé à un peu m’imprégner du club. J’ai maintenant hâte de pouvoir retrouver mes coéquipiers pour faire connaissance.

Comment décrirais-tu ton jeu en quelques mots ?

Je suis un attaquant axial, j’aime bien prendre la profondeur. J’ai beaucoup d’activité, je suis assez puissant et rapide et dos au jeu assez costaud.

Et depuis deux saisons tu as montré que tu savais être adroit face au but…

Je suis un finisseur, je suis un buteur. Ces deux dernières saisons je pense avoir énormément progressé dans la finition. Pour moi c’est grâce à ma foi. J’ai donné ma vie à Jésus Christ, je m’appuie vraiment sur le spirituel. Aujourd’hui le Seigneur est avec moi et je sais que tout ce que je fais, c’est grâce à sa Grâce. Je n’ai pas honte de dire que je m’appuie sur ma spiritualité, c’est ce qui m’a permis d’être là.

Avec un objectif d’aller encore plus loin avec Grenoble ?

Déjà essayer de faire ma place en suite d’amener ma pierre à l’édifice pour aider équipe et le club à atteindre ses objectifs. En tout cas je ne me limite plus dans ma tête et j’ai envie d’aller plus haut.

  1. […] Achille Anani fera le grand saut en Ligue 2 avec Grenoble. Le joueur s’est confié au site Grenoble Foot Info, expliquant son éthique de travail, et son envie de découvrir encore plus le GF38. L’an […]

Leave a Comment