Selim Bengriba : le vieux guerrier en a encore sous le pied

Selim Bengriba : le vieux guerrier en a encore sous le pied

Selim Bengriba n’évoluera peut être jamais au Parc des Princes. Le Grenoblois l’a reconnu après la rencontre, dans un éclat de rire mais le regard peut être également embué de quelques regrets. Mais qu’il se console, le Stade des Alpes l’a une nouvelle fois accueilli ce mercredi comme un roi et le défenseur le lui a bien rendu, sur le terrain, avec sa générosité et sa combativité coutumières.

Selim ne devait pas jouer. Il a finalement débuté en lieu et place de Maxime Spano Rahou, forfait pour ce 32e de finale. Sa première à domicile de la saison. Dans le théâtre de ses plus grands exploits. Mais face à un adversaire, aussi, à qui il doit peut-être ses pires souvenirs au SDA.

Les pièces étaient ainsi posées pour assister à une belle (?) histoire. On s’est d’ailleurs pris à rêver, vues les circonstances du match, à un ultime coup de tête, au bout de la prolongation, du n°5 grenoblois.
Un écho à un des plus beaux exploits du football grenoblois qui ne s’est hélas jamais produit. Cette fois-ci le GF38 n’est pas parvenu à recoller et « Bengrita » a dû céder sa place quelques minutes avant le coup de sifflet final.

Après avoir « tout donné » comme il l’a expliqué. Des mots d’après-match mais surtout des actes sur le pré. La talentueuse et véloce jeunesse strasbourgeoise l’a parfois mis en difficulté, mais Bengriba a réalisé dans l’ensemble un très bon match, avec les qualités qu’on lui connaît, sauvant son équipe d’un impeccable retour sur Corgnet en fin de première période par exemple ou se montrant intraitable dans ses duels.

Symbole des valeurs qui ont permis au GF38 de retrouver le monde professionnel. Vieillissant le guerrier ? Peut-être, mais toujours porte-étendard d’un peuple grenoblois battu ce mercredi mais fier, combatif et valeureux.

Les Grenoblois sont toujours là. Selim aussi, qui ne verra peut être jamais le Parc des Princes mais qui en a encore suffisamment sous le pied pour s’offrir, pour nous offrir, quelques belles émotions dans une saison encore loin d’être finie.

Leave a Comment