Sandrine Bretigny (GF38) : « Sans cohésion, un groupe ne fonctionne pas »

Sandrine Bretigny (GF38) : « Sans cohésion, un groupe ne fonctionne pas »

Passée par Lyon, Francfort, Juvisy ou encore Marseille, c’est à Grenoble que l’attaquante internationale française de 34ans Sandrine Bretigny a décidé de posé ces valises cet été pour un nouveau challenge. Entretien.




Sandrine Brétingny vous avez joué dans de nombreux club au cours de votre carrière. Qu’est-ce qui vous a plu dans ce nouveau challenge que l’on vous a proposé ici au GF38 ?

C’est tout simplement le coach qui m’a convaincu. Avec son projet, les ambitions qu’il a pour le club, sa méthode de travail. Tout cela a fait que j’ai décidé de rejoindre Grenoble cette saison.

De par votre carrière vous êtes l’une des joueuses les plus expérimentée de l’équipe, est-ce que vous vous dites que vous avez quelque chose à apporter à cette équipe qui ne souhaite que grandir ?

Oui, c’est un peu le rôle que le coach m’a demandé de jouer ici. D’amener mon expérience. Après j’arrive aussi dans un nouveau club du coup c’est aussi à moi de m’adapter, de me faire toute petite et d’en apprendre le plus possible sur le club. L’idée générale c’est de créer une cohésion dans ce groupe pour pouvoir enchaîner des victoires.

Le coach parle d’expérience humaine, d’aventure, vous êtes d’accord avec lui ?

D’expérience je peux vous dire que s’il n’y a pas de cohésion, si le groupe n’est pas uni et sain, ça ne marche pas. C’est pour ça que cette année, toutes ensembles on va tâcher de créer une vraie dynamique pour aller dans le même sens avec le même objectif.

En parlant d’objectif, pour Nicolas Bach l’objectif c’est de gagner tous les matchs, j’imagine que vous partagez une fois de plus son opinion.

Forcement oui. En plus cette année on est dans un groupe relevé avec beaucoup de très bonne équipe. Mais bon, c’est aussi pour cela que l’on fait ce sport, pour relever de nouveau challenge. On cherche à avoir ce genre de match. Ce sera un beau défi pour le club et pour Grenoble.

Recueillis par Sébastien Allec

Leave a Comment