Le recrutement du GF 38 à la loupe : tops et flops

Le recrutement du GF 38 à la loupe : tops et flops

Après deux mois et demi de compétition, et alors que se profile un important tournant avec la réception de Laval ce samedi, l’ossature du GF38 se dégage et il est grand temps de dresser un petit bilan sur les joueurs arrivés cet été pour renforcer le groupe. Nos tops et nos flops du recrutement grenoblois.




Les tops :

Arrivé pour apporter un profil un peu différent dans l’entre-jeu, Jessy Benet a mis du temps à prendre ses marques mais rayonne depuis quelques matchs. Avec sa touche technique, il est l’un des dépositaires du jeu grenoblois et ce n’est pas un hasard s’il a débloqué la situation lors des deux dernières rencontres du GF 38. Buteur contre Avranches et contre Lyon La Duchère – il a marqué le deuxième but isérois à chaque fois qui a permis aux Blanc et Bleu de repasser devant leur adversaire – il a aussi distribué une passe décisive. L’ancien Dijonnais s’affirme de plus en plus au sein de cette équipe grenobloise où il est devenu l’un des leaders techniques.

Déjà présent l’an passé à Grenoble où il jouait pour la réserve, Fernand Mayembo est finalement revenu cet été. Sans prétention. Alors que la défense centrale titulaire avec Spano et Vandenabeele semblait déjà dessinée, le Congolais a fait son trou, sans faire de bruit. Olivier Guégan n’a d’ailleurs pas tardé à proposer un système en 3-5-2 adapté à ses trois défenseurs de haut niveau. La blessure de Maxime Spano a évidemment bouleversé ses plans dans un premier temps, mais a permis l’explosion de Mayembo. Le Grenoblois a imposé son impact physique derrière et se le coltiner comme vis-à-vis est une véritable torture pour les attaquants adverses. Touché à la cuisse avec la sélection nationale où il a aussi largement brillé, Mayembo a connu un coup de moins bien : son jeu lui oblige d’être à 100% physiquement pour performer. Mais le défenseur fait partie des véritables coups de cœur de ces premiers mois de National 1.

Dans son couloir droit, Harouna Demba n’a pas non plus tardé à se mettre en évidence. Sa complicité évidente avec Florian Sotoca fait très mal aux équipes opposées au GF 38 et ce n’est pas une surprise si l’ancien Montpelliérain brille autant. Avec ses montées incessantes, Harouna Demba offre à son ailier beaucoup d’espaces et lui permet de combiner régulièrement. La polyvalence du latéral permet en plus au coach grenoblois d’évoluer dans plusieurs systèmes de jeu. Une vraie bonne pioche !

Il lui faudra évidemment encore prouver beaucoup. Mais l’entrée de Malek Chergui contre La Duchère a été pleine de promesse. En quelques minutes il a bousculé la défense lyonnaise par sa vitesse et sa vista. Elogo et Benet n’ont pas été en reste, mais la performance de l’attaquant, auteur du dernier but grenoblois, a été particulièrement remarquée et laisse entrevoir de belles choses pour la suite.

Les flops :

Il n’y peut malheureusement rien, mais la grave blessure d’Alexi Peuget, absent pour plusieurs mois, nous oblige à le classer dans la catégorie des flops. S’il a montré de bonnes choses lors des matchs de début de saison durant lesquels il s’était imposé dans l’entre-jeu, sa blessure rapide, qui aurait pu être plus courte, va l’éloigner des terrains durant plusieurs mois.
Corentin Tirard est finalement la seule vraie déception du recrutement grenoblois. Arrivé libre de Monaco où il jouait avec la réserve, le natif de Romans-sur-Isère a eu le droit à quelques minutes avec l’équipe A mais si ses entrées en fin de match ont été prometteuses, elles n’ont jamais été suivies de davantage de temps de jeu. La faute à une concurrence sévère sur le front offensif notamment. En cas de blessure, Corentin Tirard pourrait avoir sa chance, mais pour le moment l’ancien monégasque doit prendre son mal en patience et continuer de tout donner pour prétendre intégrer un groupe dont il ne fait pas souvent partie. Actuellement blessé, on peut espérer que son heure viendra.

1 Comment on this Post

  1. Benet n’est pas prêté par Dijon ? C’est un transfert définitif ?

    Répondre

Leave a Comment