Quel entraîneur pour le GF38 ?

Quel entraîneur pour le GF38 ?

Comme nous avons abordé le sujet lors de notre passage sur les ondes de France Bleu Isère ce matin, on vous livre également ici les quelques noms qui circulent déjà pour remplacer Olivier Guégan, plus que probablement sur le départ du GF38. On rappellera également qu’il y a deux ans une demi-douzaine de noms avaient circulé… et parmi eux il n’y avait pas Guégan, avec qui l’affaire avait été bouclée en quelques jours.




Celui que personne n’a vraiment envie de (re)voir : Jean-Louis Garcia. Nous vous l’annoncions en exclu’ dès samedi dernier. L’ancien entraîneur de Troyes… et de Grenoble, a été « sondé » (on ne parle pas de négociations ou de quoique ce soit d’avancé, juste d’une prise de contact, pour être très clair) au sujet d’un éventuel retour dans la capitale des Alpes. Vu les commentaires unanimes sur les réseaux sociaux : très mauvaise idée. Le public grenoblois est contre. Rajoutons à cela un probable gros salaire (il émargeait à 35 000€ brut par mois à l’ESTAC cette saison selon l’Equipe) et on a le profil d’un candidat absolument pas idéal même s’il connait bien la maison et qu’il a aussi réussi faire monter Troyes en L1, ne l’oublions pas.

Notre favori : Hervé Della Maggiore. Attention, c’est un avis, pas une information. Mais le désormais ancien entraîneur de Bourg-Péronnas est libre depuis dimanche, alors qu’il lui restait un an avec le FBBP. Le timing est bon. Il est sans doute le moins « cher » parmi les entraineurs évoqués. Il sait tirer le maximum de son groupe, il évoluait dans un contexte de « construction » à Bourg-en-Bresse, ce qui est toujours le cas de Grenoble, les échos sur sa gestion humaine sont bons… A sa décharge, il n’a pas pu empêcher son équipe de descendre en National.

Haute-Savoie rpz : Pascal Dupraz. En terme d’image, de notoriété pour le club le choix du très médiatique Dupraz pourrait avoir du bon. Il a montré à Toulouse et l’ETG qu’il était un meneur d’hommes, capable de mener à bien des objectifs précis (le maintien dans les deux cas). Et puis il est haut-savoyard, ce qui est un argument en soi vu l’origine du président grenoblois. Maintenant il est probablement cher, il a un emploi du temps peu compatible en ce moment (il est consultant sur TF1 pour la coupe du monde) et, à notre avis, avec son caractère c’est un peu quitte ou double avec un groupe. Et Grenoble n’a pas besoin de crises relationnelles supplémentaires à gérer en ce moment…

Les autres noms qui circulent : l’habituel Daniel Sanchez, qui a travaillé à Tours avec Max Marty, Philippe Hinschberger, qui a quitté Metz en octobre dernier et qui a une très solide expérience en Ligue 2 et Frédéric Hantz, qui a quitté Metz en mai et qui a fait monter par le passé Le Mans et Bastia en Ligue 1.

  1. […] Quel entraîneur pour le GF38 ? – 1 jour […]

Leave a Comment