Philippe Hinschberger : « reprendre les sensations avec le ballon »

Philippe Hinschberger : « reprendre les sensations avec le ballon »

Arrivé vendredi dernier, Philippe Hinschberger prend peu à peu ses marques dans la capitale des Alpes. Le technicien nous a donné ses impressions sur la séance de ce mardi 26 juin.




Quel est votre ressenti après la séance d’aujourd’hui ?

On fait ce qu’on fait depuis dimanche, on cherche beaucoup de volume, avec des séances assez longues, on n’est pas encore dans l’intensité maximale, on est sur beaucoup d’efforts, dans la longueur. Après on travaille sur la partie athlétique, géré par Michael et Matthieu, les préparateurs physiques. On essaye de reprendre les sensations avec le ballon, au fil des séances monter dans plus de conservation du ballon, apprendre à se connaitre.

Vous avez justement intégré rapidement le travail avec ballon…

On peut intégrer le travail physique dedans, mais pour l’instant c’est de la course, on est sur de longues distance de course, on a fait 6 min aujourd’hui, à un moment donné il faut faire courir les joueurs. Ensuite on va intégrer des jeux par exemple comme cela, on peut aussi intégrer le travail physique dedans. Pour l’instant on est dans un mode dissocié (du travail avec ballon et du travail physique)

Du fait des barrages, la reprise s’est faite plus tardivement, est-ce que cela a un impact sur la préparation, par rapport à l’an passé par exemple ?

Moi je ne sais pas j’étais pas là l’année dernière mais chaque préparation est différente. Nous on s’adapte par rapport à ce que font les préparateurs physiques. L’objectif est dans notre séance d’être sur un rendu en termes d’intensité. Si on veut travailler fort avec le ballon on va avoir un travail physique moins fort et si on veut travailler fort sur le physique on va travailler moins avec le ballon, il faut trouver un équilibre.

Qui dit intensité dit risque plus important de blessure ?

Pas un risque de blessure, il arrive dans les matchs le risque de blessure. Après on est sur un mode de préparation modéré donc on n’a pas de risque de blessure à proprement parlé.

Plutôt des problèmes de fatigue ?

Oui c’est ça, on est sur la 5e séance en 3 jours, donc il y a de la fatigue c’est évident. Il y a tout un processus de récupération, cet après-midi on va à la mairie donc cela va permettre aux joueurs de se reposer.

Recueillis par Thomas Owezareck

Leave a Comment