Nicolas Bach (GF38) : « Terminer sur le podium »

Nicolas Bach (GF38) : « Terminer sur le podium »

La reprise du championnat, le bilan de la première moitié de saison, les objectifs pour les prochains et le match de coupe de France face à l’Olympique Lyonnais. On fait le tour des points chauds du moment en compagnie de l’entraîneur des féminines du GF38, Nicolas Bach.




Nicolas Bach et les filles du GF38 pointent à la quatrième place de la poule B de D2 avant la reprise du championnat et la réception de Nîmes ce dimanche. Malgré le rapprochement avec l’OL déjà ponctué de la venue de l’internationale néo-zélandaise Erin Nayler, le technicien reste modeste et estime que ses Grenobloises doivent avant tout viser le podium. Pour cela, il faudra être plus réaliste en attaque lors dans la deuxième partie saison. Bilan et objectifs avec l’entraîneur alpin.

Quel bilan tirez-vous de la phase aller ?

« Je suis un peu déçu parce qu’on a rarement été mis en danger, à part sur notre défaite à Toulouse, mais on a surtout pêché dans la finition. On a souvent manqué d’agressivité offensive qui nous aurait permis de tuer certains matches. Je pense en particulier à la rencontre contre Nîmes. Donc des regrets d’avoir laissé des points en route. Mais on est à notre place, on est deuxième ex æquo avec trois équipes. C’est plutôt une bonne partie de saison, mais si on est capable de corriger nos points faibles, on peut espérer une deuxième phase encore meilleure. »

Que faudra-t-il faire pour réaliser vos objectifs de début d’année ?

« Dès ce week-end face à Nîmes, on veut mettre en place une série. Ensuite, on a deux déplacements très compliqués à négocier. Donc il faut remporter ces trois matches face à de bonnes équipes qui sont juste derrière nous et une qui joue le maintien. Pour le moment, on se concentre sur ces échéances à venir. À partir de là, on pourrait envisager les premières places. L’idée est comme au début de l’année, terminer sur le podium. »

Retenez-vous un match référence cette saison ?

« Alors ce n’est pas un match entier mais une mi-temps. La deuxième période contre Val d’Orge. On était mené 1-0 à la pause et on a extrêmement dominé la deuxième mi-temps et on revient au score. On aurait même pu l’emporter au regard de notre performance. Donc si je devais garder une référence, ça serait ça. On a fait preuve de beaucoup d’enthousiasme et d’envie qu’il faudra arriver à reproduire. »

Avez-vous un match en tête, une date que vous avez déjà coché dans votre calendrier ?

« Vous savez le championnat est très serré cette année, alors j’ai envie de dire que la date qui est cochée dans notre calendrier est la prochaine contre Nîmes (rires). Après tout peut arriver à chaque match, c’est vraiment très accroché. »

Vous avez hérité de l’Olympique Lyonnais en coupe de France, comment allez-vous aborder cette rencontre ?

« Déjà on va tout faire pour essayer de l’inverser pour pouvoir jouer à domicile. Pour cela il faut que tout le monde se mette d’accord, la Fédération, l’Olympique Lyonnais. L’idée est de pouvoir faire une fête du football féminin à Grenoble. Après, on sait que ça sera très difficile. On va faire les choses simplement, c’est à dire qu’on va bien se préparer pour être au top. On a conscience que même si on réalise un très grand match, ça sera compliqué de se qualifier. Mais, comme je dis toujours, il y a une chance sur mille et il faut la jouer à fond. Donc on la jouera .»

Leave a Comment