Maysa Jbarah (GF38) « Une opportunité qui ne se présente qu’une seule fois dans sa vie »

Maysa Jbarah (GF38) « Une opportunité qui ne se présente qu’une seule fois dans sa vie »

Après une période d’essai réussie avec brio, Maysa Jbarah, meilleure buteuse de la sélection nationale jordanienne, est dorénavant officiellement grenobloise. Elle a accepté de se livrer pour que nous puissions en connaître un peu plus sur son histoire avec le ballon rond.




Maysa Jbarah, pouvez-vous nous raconter comment s’est faite votre arrivée en France ? Comment avez-vous connu le GF38 et qu’est-ce qui vous a convaincu de signer ici ?

« Tout simplement j’ai envoyé mon CV à plusieurs coachs en France et Nicolas Bach, le coach du GF38 Féminin m’a répondu en me demandant si j’étais partante pour venir faire un essai à Grenoble. J’ai dit oui et ainsi j’ai atterri à Grenoble pour faire la préparation estivale et jouer quelques matchs amicaux avec l’équipe. Les choses qui m’ont définitivement convaincue de signer ici sont que le coach m’a toujours soutenue depuis mon arrivée, les filles sont vraiment gentilles avec moi et j’ai très vite vu que j’étais arrivé dans une équipe professionnelle avec des joueuses et un staff qualifiés. C’était exactement ce que je cherchais pour continuer à me développer »

Racontez-nous votre histoire. Où jouiez-vous auparavant ?

« Durant les années 2000 j’ai commencé à jouer pour le Amman SC dans la capitale jordanienne. J’ai ensuite joué trois saisons au Liban puis 1 aux Émirats Arabes Unis à Abu Dhabi. »

Vous comptez également environ 120 sélections avec la Jordanie, racontez-nous un peu votre histoire avec votre sélection nationale. On dit que vous avez marqué le premier but de son histoire.

« J’ai été appelée à jouer pour l’équipe national jordanienne dont je suis actuellement la meilleure buteuse pour la première fois en 2005. C’est toujours un honneur pour moi de jouer pour mon pays. J’ai marqué de nombreux buts avec elle mais ce premier but c’était en fait le premier de l’histoire de la Jordanie dans une compétition organisée par l’AFC (Confédération Asiatique de Football). Ce but m’a énormément donné de motivation pour continuer à aller de l’avant.

Allez-vous continuer de représenter votre pays maintenant que vous vivez en France ?

« Oui bien sûr. Je les rejoindrai à chaque fois que l’on jouera une grande compétition. »

Avez-vous eu des difficultés à vous adapter à la vie en France ?

« Et bien au début évidement j’ai eu des difficultés de communication avec l’équipe car je ne parle pas un mot de français et je viens d’une culture totalement différente. Heureusement j’ai vite été heureuse d’apprendre que le coach et quelques filles parlent anglais du coup ils ont pu m’aider à communiquer un peu plus avec le reste du groupe. Sinon je suis venue seule mais j’ai tout le soutien dont j’ai besoin de la part du club et spécialement du coach qui a cru en moi en m’offrant la chance de venir jouer ici. Pour moi, c’est le genre d’occasion qui ne se présente qu’une fois dans une vie. »

Quels sont vos objectifs pour la saison ?

« Mon premier objectif c’est de faire tout ce que je peux pour aider l’équipe à gagner le plus de matchs possibles et ainsi d’être capable de monter en première division. Ensuite je dirais que j’aimerais continuer à développer mon jeu pour mieux m’adapter au style du football européen. »

Quelles sont vos premières impressions de Grenoble ? Aimez-vous la ville ? Les gens ? La nourriture ?

« J’adore la ville. Les gens sont vraiment amicaux et gentils ici. Je tâche d’apprendre le français afin de pouvoir encore mieux m’intégrer à la communauté d’ici. Sinon, la nourriture est parfaite. »

Propos recueillis et traduits par Sébastien Allec

Leave a Comment