Max Marty : « Je suis dans une colère noire »

Max Marty : « Je suis dans une colère noire »

Nous avons pu discuter en cette entame de trêve des confiseurs avec le manager général Grenoble Foot 38 Max Marty de tous les sujets chauds du moment. Tout au long de la semaine, vous pourrez ainsi retrouver des articles thématiques sur le bilan de la première partie de saison, les objectifs à court et moyen termes, le mercato…

Retrouvez également les précédentes thématiques abordées :

I – Qui sont les joueurs en fin de contrat

II – Quels mouvements cet hiver ?

III – Où en est le centre de formation ?

IV – « Hinschberger est l’homme de la situation » : le point sur le futur du staff

Place à la réserve aujourd’hui. Un thème qui aurait pu être abordé uniquement sous le sceau de la réussite tant le début de saison des protégés d’Hakim Aibeche était tout simplement parfait, avec que des victoires après un premier nul face à Feurs.

Seulement, les dernières semaines ont été difficiles pour la formation dont l’unique objectif est d’accéder au National 3. Un impératif pour Grenoble avec une équipe Une en Ligue 2. Sportivement, les coéquipiers de Berizzi ont subi un vrai coup d’arrêt avec une défaite face à MDA Foot (alors dernier et sans victoire) puis un match nul à Échirolles.
Extra-sportivement, l’équipe 2 du GF38 a également écopé de 4 points de retrait (explications ici). C’est surtout ce dernier point qui a fait réagir le manager du club alpin, très remonté par un sujet qui, au-delà de pénaliser une équipe qui pourrait le payer en fin de saison, nuit fortement à l’image du club.

« Sportivement, tout d’abord, je n’ai rien à rapprocher. L’équipe fait ce qu’elle doit faire, les joueurs qui descendent du groupe pro s’investissent bien. Sur le reste ,je suis en revanche dans une colère noire, je ne décolère pas sur ce sujet là. On a été sanctionné pour un problème réglementaire suite à un retard dans le paiement des licences jeunes. C’est scandaleux pour un club comme le notre qui est mis sur le devant de la scène de façon anormale.
Je pense réellement que l’association, qui aujourd’hui dort un peu, doit évoluer. Alain Fessler est l’homme de la situation, plus qu’un président, un point d’appui indispensable. Mais il faut qu’il fasse le tri dans son entourage. 
»

Le GF38, débouté par la commission d’appel de la Ligue Auvergne Rhône-Alpes de football, pourrait porter le dossier auprès de la commission d’appel de la Fédération Française de Football pour tenter de récupérer les points perdus.
Une commission d’appel de la Fédération Française de Football qui traitera également la demande du club de Thonon Evian FC qui demande le gain du match face à Grenoble B qui avait été reporté le 9 novembre dernier suite à un arrêté municipal interdisant la pratique du football sur la pelouse du stade Paul-Elkaïm.

Les décisions devraient intervenir dans le courant du mois de janvier.

Leave a Comment