Le Tour de France des supporters de Ligue 2 : Jerémy des Yellow Boys d’Orléans @Yellow_BoysUSO

Le Tour de France des supporters de Ligue 2 : Jerémy des Yellow Boys d’Orléans @Yellow_BoysUSO

Onzième volet de notre tour de France des supporters des adversaires du GF38 avec aujourd’hui, Jerémy, membre et vice-préseident du groupe de supporters des YellowBoys, de l’US Orléans.

Ta passion pour l’USO est assez récente, comment est-elle née?

“Alors très simplement. Depuis petit j’étais passionné par les Girondins de Bordeaux. Les années et tout ce qu’il s’est passé dans ce club a eu raison de ma passion. J’ai commencé à suivre l’US Orléans début de saison dernière un peu dans les journaux, un peu à la télé. Quand on a joué le PSG j’étais au stade (comme de nombreux footix). Je me suis dit, “c’est ta ville, le sport qui te passionne depuis petit, donc fonce”. J’y suis retourné pour la coupe de France contre les Aiglons du Lamentin . Et c’est parti comme ça.”

Et concernant, le groupe de supporters auquel tu es rattaché, les YellowBoys, comment a-t-il vu le jour?

“Alors à la création je n’y étais pas. Je ne sais pas exactement comment le groupe s’est créé. Le principal groupe ultra de chez nous s’est vu interdire de stade pour 18 mois suite à un affrontement contre le groupe ultra tourangeau sur la saison 17/18. Cela laissait le stade vide d’ambiance. Notre Président qui est assez proche du club et de ses dirigeants à eu l’idée avec l’aval du club de créer un groupe. Le groupe a commencé officiellement le 14 septembre 2018 avec 5 membres seulement en tribune. Moi j’ai intégré le groupe le 19 Janvier 2019.”

Pour parler plus du club et de ses résultats, comment vois-tu le début de saison de l’USO?

“C’est compliqué quand tu es supporter. Chaque but que tu prends, chaque nul injustement concédé ou chaque défaite, tout cela fait mal et inquiète. Il faut garder espoir malgré tout même si 10 journées et 7 points engrangés. Cela commence à être difficile…”

Et pour le reste de la saison, confiant?

“Alors, oui carrément, c’est vrai qu’actuellement, on a quelques blessés très importants, donc on angoisse un peu. On finira peut-être pas dans le Top 5 mais on va se maintenir tranquillement selon moi.”

Au niveau du mercato estival d’Orléans, es-tu globalement satisfait?

“Alors oui … et non.

Oui parce que les joueurs forment un très bon groupe, soudés avec une très bonne entente, et on sent le potentiel. Non parce que, je pense que nos dirigeants pourraient se tourner vers l’international pour pêcher de bonnes recrues, après il y a toujours la barrière de la langue. Je respecte tout de même les décisions du club, ils bossent dur pour la réussite du club, et ils trouveront encore de bon joueurs à l’avenir.”

A propos de votre adversaire de la semaine, le GF38, que peux-tu me dire sur le club?

“Sur Grenoble, c’est la nouvelle maison de Monfray et l’ancienne de Sotoca (il a marqué récemment marqué quand nous avons reçu Lens). Gros adversaire. Attention on a tout de même battu Grenoble 4 à 0 la saison dernière. On va bien voir comment le match va se dérouler.”

Un joueur de l’USO à surveiller pour les Grenoblois?

“Alors en fonction de la compo du coach ce sera Scheidler ou Perrin. Deux profils différents : Scheidler grand avant-centre qui arrive de N3 et qui est notre meilleur buteur depuis le début de saison avec trois buts inscrits. Perrin, un milieu pouvant évoluer sur le côté ou en attaque, qui lui est très rapide et apporte beaucoup de percussion et de technique.”

Enfin un pronostic ?

“3 à 1 pour nous. Je la joue sympa pour pas 4 à 0, comme la saison passée.”

Leave a Comment