L’adversaire de la semaine : le SM Caen

L’adversaire de la semaine : le SM Caen

Neuvième match de la saison pour le GF38, qui reçoit l’un des gros poissons de ce championnat de Ligue 2, le Stade Malherbe de Caen, 19ème de Ligue 1 la saison passée.

Le club:

En ce début de siècle, le Stade Malherbe a oscillé entre première et seconde division. Tout d’abord en Ligue 2 jusqu’en 2004 où ils obtiennent leur promotion, le club n’effectuera qu’une petite saison en Ligue 1 avant de retrouver la seconde division de 2005 à 2007. Un retour de deux saisons en première division de 2007 à 2009 et débute alors l’ère Patrice Garande. Le coach caennais portera le club à un titre de Ligue 2 en 2010, à une autre montée en 2014 puis à quatre saisons successives dans l’élite, avec notamment une très belle septième place en 2016. Mais après deux saisons où le maintien est arraché de justesse, Garande est remercié et la saison qui suit sous les ordres de Fabien Mercadal et de Rolland Courbis est cauchemardesque, avec une 19ème place et une redescente en Ligue 2.

Le mercato:

Comme pour tout club qui descend, le mercato a été agité en Normandie. En défense, les tauliers Brice Samba, Jonathan Gradit et Alexander Djiku sont partis. Le portier a rejoint Nottingham Forest, les deux défenseurs ont eux signé à Lens et Strasbourg. Emmanuel Imorou a rejoint quant à lui le Thonon FC en R1. Au milieu sont à noter les départs de Stef Peeters et d’Ismaël Diomandé qui sont partis en Belgique et en Turquie. Le championnat turc est aussi le lieu d’arrivée des deux avant-centres Yacine Bammou et Enzo Crivelli. Également offensivement, Faycal Fajr, Casimir Ninga et Pape Sané ont quitté le club respectivement pour Getafe, Angers et Rodez.

Pour pallier ces départs, le SMC a vu les arrivées de Rémy Riou dans les buts ainsi que de Jonathan Rivierez, le défenseur du FC Metz, de Steeve Yago du TFC, de Anthony Weber du Stade Brestois, et a pu profiter du prêt de Pape Djibril Sow d’Angers pour renforcer sa défense. Au milieu, c’est l’expérimenté Anthony Goncalves qui débarque de Strasbourg ainsi que Jessy Pi qui s’engage depuis Toulouse et du jeune espoir du PSG, Azzeddine Toufiqui. Enfin en attaque, beaucoup de nouveaux dont Benjamin Jeannot, arrivé de Dijon mais aussi Santy Ngom du FC Nantes et la pépite de l’ACA Caleb Zady Sery.

Le début de saison:

L’autre arrivée majeure à Caen est évidemment celle du coach Rui Almeida, qui avait fini 3ème de Ligue 2 avec l’ESTAC l’an passé. Et les débuts du coach portugais sont très compliqués. En effet, après huit journées, le SMC est 16ème avec une seule victoire cette saison. De plus, les Caennais sont actuellement sur trois défaites de rang, dont une nette face au Havre dans le derby à Michel d’Ornano (0-3) puis à Troyes (2-1) et samedi dernier face à Lens (0-2) où le match a été marqué par l’envahissement de terrain d’un supporteur visiblement très mécontent des choix de Rui Almeida.

Le XI face à Lens :

Malgré le début de saison, Almeida continue à faire confiance à son 5-3-2 caractéristique. Tout comme le GF38, le club compte beaucoup de recrues, pas moins de huit alignées au coup d’envoi face à Lens.

On retrouve Riou dans les buts mais aussi les défenseurs Weber, Yago et Rivierez. Au poste de piston droit, c’est l’expérimenté Gonçalves qui débute dans un poste plutôt inhabituel pour lui et de l’autre côté c’est le jeune Armougom. Le milieu à trois est composé de Sankoh, Toufiqui et Jessy Pi, l’un des artisans de la montée du Stade Brestois l’an passé. Enfin le duo d’attaque est formé par l’ancien dijonnais Benjamin Jeannot et le prometteur Joseph.

Leave a Comment