La fin de saison sera calme

La fin de saison sera calme

Pour la première fois depuis la saison 2010-2011, le Grenoble Foot 38 ne terminera pas dans les trois premiers du classement de son championnat. Après avoir fini premier de son groupe de CFA 2 en 2012, troisième de son groupe de CFA en 2013 et 2014 puis deuxième en 2015 et 2016 avant d’enfin accéder à la montée en National grâce à une première place en 2017, puis une troisième place en National l’an passé qui lui a permis d’accéder à la Ligue 2, l’équipe du GF38 ne réussira pas cette année à se joindre à la lutte pour la montée.

En effet, après 31 journées, les Grenoblois occupent la dixième place du classement général de la Ligue 2, avec un total de 42 points. Les deux premières places directement qualificatives pour une montée en Ligue 1 sont très loin, à 23 et 17 points, et sont occupées respectivement par Metz et Brest. Et si les joueurs de Hinschberger avaient cru pendant un temps pouvoir se joindre au moins à la lutte pour les places allant de la troisième à la cinquième, permettant d’accéder aux play-offs pour les barrages face au dix-huitième de Ligue 1, cet espoir s’est envolé suite aux derniers résultats du club, et notamment cette terrible défaite à domicile 4 buts à zéro face à Orléans.

Pas si mal pour un retour

Si les supporters pourraient de prime abord s’estimer déçus de cette fin de saison qui ne permettra pas au club de participer aux joutes de la Ligue 1 l’an prochain, ce serait oublier des enfers d’où le club vient, après leur relégation administrative en CFA 2 il y a seulement 8 ans de cela. Après deux saisons qui avaient tourné au cauchemar et une dernière place au classement, aussi bien en Ligue 1 qu’en Ligue 2, le club avait dû repartir de zéro, sur des bases saines, pour entamer petit à petit sa reconstruction. Aujourd’hui, même si la montée ne sera pas à l’ordre du jour, on ne peut que se satisfaire du parcours de Grenoble qui peut désormais sereinement croire à un destin à la Strasbourgeoise, car le RCS, qui lui-aussi avait été dissous et était retourné dans les championnats amateurs en 2011, vient de remporter la Coupe de la Ligue et jouera l’Europa League la saison prochaine.

Il y avait pourtant la place pour un rêve

Mais si les Grenoblois sont déçus de cette fin de saison sans saveur, c’est que la première partie de l’année laissait augurer de splendides choses et peut-être une seconde montée en deux ans pour retrouver la Ligue 1, comme l’avait justement fait Strasbourg, champion de National en 2016 et champion de Ligue 2 en 2017. En effet, après 17 journées, Grenoble comptait 31 points au compteur et occupait la quatrième place du classement. Brest et Metz, aujourd’hui loin devant, n’étaient qu’à 3 et 7 points du GF38, et Lens comptait 31 points également.

Si aujourd’hui Grenoble se retrouve terriblement distancé par toutes ces équipes, c’est à cause d’une très mauvaise série de 9 matchs sans victoire entre la 18ème et la 26ème journée, seulement brisée récemment, le 1er Mars dernier, grâce à une victoire 2 buts à 0 à domicile face au Red Star. La belle dynamique s’est donc terminée au mois de décembre, car après 31 points lors des 17 premiers matches, les Isérois n’en ont pris que 11 au cours des 14 rencontres qui ont suivi, soit une moyenne de 1,8 points par match qui a soudainement chuté à 0,8 points par match.

Mais encore une fois, il ne faut pas avoir les yeux plus gros que le ventre. Pour ce retour dans un championnat 100% professionnel, Grenoble a plus que rempli sa mission puisque jamais le club n’a eu peur pour son maintien qui a été assuré très rapidement. Désormais, il faudra se montrer plus constant sur la longueur l’an prochain pour pouvoir se mêler jusqu’au bout à la course pour la montée et permettre enfin au Stade des Alpes de recevoir les affiches de foot qu’il mérite.

Leave a Comment