Kaïs Djellal, demain lui appartient

Kaïs Djellal, demain lui appartient

Il a le football dans le sang, un nom déjà très réputé dans l’agglomération (et au-delà) et commence doucement à se faire un prénom dans le milieu du ballon rond. Kaïs Djellal, après une saison très réussie avec les U17 Nationaux du GF38 l’an passé, a eu l’opportunité de se préparer cet été avec la réserve, prenant même part à plusieurs rencontres amicales avec la formation d’Hakim Aibeche. S’il a su déjà se montrer à son avantage pour ses premiers pas en Seniors, le jeune Kaïs sait que le chemin est encore long et que le talent n’est rien s’il n’est pas accompagné du travail. Portrait d’un Grenoblois remplit de promesses qu’il n’aspire qu’à tenir.

Quand vous vous appelez Djellal à Grenoble il y a de fortes chances que vous soyez un sacré manieur de ballon. Djamel (le père) est considéré comme le meilleur n°10 de sa génération. Pétri de qualités, il n’a toutefois pas eu la carrière à laquelle il aurait pu prétendre malgré des débuts en Ligue 1 dès 17 ans. Il est aujourd’hui entraîneur au FC2A (> son interview lors de la reprise du club grenoblois). Karim (l’oncle) a aussi fait une bonne carrière au niveau régional avant de devenir un éducateur reconnu.

Difficile pour Kaïs dans ces conditions de rester bien longtemps loin du football… « J’ai effectivement commencé jeune le football, très tôt j’allais voir mon père jouer, j’allais avec lui en déplacement… J’ai ainsi débuté à l’âge de 3 ans à Teisseire. » Le milieu de terrain évolue ensuite à Eybens pendant une saison, à l’AC Seyssinet pendant 6 ans et porte désormais le maillot du GF38 avec qu’il a décidé de rester cette saison, malgré des sollicitations de plusieurs centre de formation pro’, pas insensibles à sa saison avec les U17 Nat’ l’an dernier.

Toutes ses années, il a su s’appuyer sur les expériences de ses aînés, tout en gardant la volonté de suivre sa propre voie. « J’écoute beaucoup les conseils de mon père car quand il était jeune il a pu faire des erreurs de jeunesse et son expérience me permet de ne pas les reproduire. J’écoute aussi ses conseils sur le plan tactique vu que je joue au même poste que lui mais je veux quand même avoir mon propre chemin. »

Pour poursuivre sa progression, le Grenoblois ne ménage pas ses efforts, conscient que sa facilité technique ne sera pas suffisante pour gravir les échelons. L’an passé, il a ainsi particulièrement brillé sur coup-franc, avec plusieurs buts à son crédit. Tout sauf le fruit du hasard. « Je m’entraîne beaucoup après les entraînements à tirer les coups-francs, corner et penalty car c’est une très grosse arme maintenant dans le football et qu’il faut beaucoup s’appliquer. »

Une arme qui a bien servi aux U17 Grenoblois entraînés par Lucas Pouliquen, promus au niveau National l’an dernier et qui se sont maintenus avec la manière. « Collectivement on a fait une très bonne saison par rapport aux objectifs qu’on nous avait donné mais je pense avec plus de rigueur on aurait pu finir encore un peu plus haut », note Kaïs avec exigence. « Personnellement je suis très satisfait de ma saison car j’ai réussi à être décisif pour l’équipe à des moments importants de la saison. »

Des prestations qui lui ont permis d’intégrer la préparation de l’équipe réserve du GF38 cet été et de pouvoir disputer les matchs de préparation avec la formation d’Aibeche. Forcément un plus pour le joueur. « La reprise avec la réserve m’a apporté sur le plan physique car c’est plus physique, les duels son plus forts. C’est pour cela que je me muscle, pour être plus solide sur mes jambes. J’ai aussi pu voir que parfois il fallait savoir être plus malin avec son adversaire et avoir un coup d’avance sur lui. »

Kaïs a également pu voir sur quels aspects il devait encore travailler. « Je dois progresser sur mon explosivité, mon jeu défensif et mon jeu de tête. Ce sont les 3 points que je dois le plus travailler. » Et pour les points forts, à toujours améliorer ? « Je pense que j’ai une bonne qualité de passe, que je peux bien casser des lignes en une passe, que je sais être décisif, ça aussi c’est un point important, et ma vision de jeu. »

Une progression personnelle que le jeune Djellal inscrit dans un cadre collectif, avec là aussi des objectifs importants pour cette nouvelle saison. « Personnellement je veux faire une encore plus grosse saison que l’an passé, être plus décisif et pourquoi pas essayer de jouer avec la réserve voir d’intégrer le groupe pro pour des entraînements. Mais le principal objectif sera de monter en U19 Nationaux avec l’équipe U18. »

Rien n’est jamais écrit d’avance dans le football et le talent ne suffit pas quand on rêve des sommets. La tête sur les épaules, Kaïs Djellal semble l’avoir bien intégré. Après une saison en U17 Nat prometteuse l’an dernier, il s’est remis au travail cet été et a pu bénéficier d’une préparation de qualité en intégrant le « groupe réserve ». Le milieu s’est fixé des objectifs personnel et collectif élevés pour ce nouvel exercice mais c’est surtout donné les moyens pour les atteindre. Un état d’esprit qui pourrait le conduire loin. A suivre…

2 Comments on this Post

  1. Merci pour ce portrait. La formation est un secteur clé dans le rayonnement régional du club. Nostalgique de l’époque saragaglia et des petits jeunes Thauvin, Turan Perez, Ayari -pour ne citer qu’eux- qui s’eclataient et rivalisaient avec les meilleures formations nationales. Le dépôt de bilan à tout balayé. .. ces années de travail parties en fumée. Le vivier de talents est grand dans l’agglo et le travail des éducateurs recommence à payer, il faut continuer dans ce sens. L’avenir du club se joue à tous les niveaux !!

    Répondre
  1. […] vous proposions son portrait il y a seulement quelques jours : le U18 Kaïs Djellal a confirmé sa bonne préparation en étant un des buteurs de la réserve du GF38 (R1) qui […]

Leave a Comment