Julien Delétraz (GF 38) : « Des soirs comme ça où ça ne veut pas rentrer »

Julien Delétraz (GF 38) : « Des soirs comme ça où ça ne veut pas rentrer »

Après le match nul très frustrant entre le GF 38 et Chambly, le capitaine et milieu de terrain Julien Delétraz (dont vous avez peut-être pu lire la longue interview récemment) s’est présenté devant la presse à l’issue de la rencontre.

« Il y a des soirs comme ça où ça ne veut pas rentrer. On a tout fait pour malheureusement on n’a pas réussi à marquer, c’est comme ça, c’est le foot. Chambly nous attendait, ils étaient dix dans leur 35m donc c’était compliqué de trouver des décalages. Jouer long, ce n’était pas possible non plus vu la taille des joueurs adverses après on a eu des situations mais on n’a pas réussi à marquer, c’est juste ce qu’il nous a manqué. Partout ailleurs, dans l’engagement, on a répondu présent.

C’est le cinquième pénalty manqué… C’est… On ne peut pas l’expliquer, le prochain on le marquera et on passera à autre chose. On n’en veut pas à Flo’, ça aurait pu être lui, ça aurait pu être un autre, c’est pas grave.

Malheureusement, les occasions qu’on a eu, c’est pas forcément le gardien qui a fait les arrêts. On a eu des situations mais il nous a manqué le dernier geste. C’est sûr qu’il y a possibilité de faire mieux mais on a peut-être manqué de justesse technique. Ça s’explique aussi parce qu’ils étaient très regroupés derrière.

Nous, on a joué, on a pris du plaisir, il n’y a pas le résultat au bout mais on ne peut pas dire qu’on n’a pas pris de plaisir ! Eux, en revanche, je ne pense pas qu’ils ont pris du plaisir à jouer comme ça. Ils ont un résultat positif pour eux mais je crois pas qu’ils aient pris du plaisir.

Il nous manque la première action. Si on la mettait à chaque fois, ça changerait tout le match. Ces équipes viennent ici pour faire le nul, nos résultats à domicile ne sont pas top-top par rapport à la saison dernière mais il va falloir remédier à cela pour repartir de l’avant ! »







1 Comment on this Post

  1. Ce soir il y a un perdant, et c’est le football. Chambourcy et son entraîneur luzzi ne mérite qu’un aller simple vers le national 2, voir 3 tellement c’est le néant cette équipe qui tue le jeu.

    Répondre

Leave a Comment