Grenoble, objectif Ligue 2

Grenoble, objectif Ligue 2

Premier du classement de National, Grenoble pourrait bien faire un gros coup sur la scène du football professionnel en signant son retour dans les championnats pro.

À l’image du Racing Club de Strasbourg, monté en ligue 1 cet été, le Grenoble FOOT 38 renaît de ses cendres. Le club d’Isère, qui a subi les mêmes difficultés que le RCSA, est passé par la CFA 2 en juillet 2011 à la suite d’une liquidation judiciaire et retrouve petit à petit des couleurs. Si dès l’été 2012, le GF38 est revenu en CFA, il a fallu attendre 5 saisons pour gravir l’échelon supérieur et atterrir en National. Et pour sa première saison dans ce championnat, le club occupe la première place du classement et vise forcément la montée. Et le bon parcours amène également quelques clubs supérieurs à faire un tour du côté du Stade des Alpes. Comme le rapporte Grenoble-foot, des émissaires de l’En Avant Guingamp et du Montpellier Hérault SC ont fait un tour récemment en Isère. Les joueurs observés étaient, selon les rumeurs, Boussaha, Sotoca, Mayembo et autre Benet. Une possible montée en L2 permettrait au GF38 de conserver ses meilleurs éléments.

Mais outre l’aspect sportif, il y a forcément une part économique à prendre en compte. Une montée en Ligue 2 offrira un boost financier sans nom pour les bleu-et-blanc, qui ont déjà passé deux ans dans l’élite entre 2009 et 2011. S’il faudra obligatoirement recruté pour s’améliorer et se maintenir dans l’élite, les sponsors et autre partenaires se feront plus nombreux, sans compter les revenus autour de la diffusion des droits TV.

Si le rêve d’affronter Paris et Neymar dans les prochaines années reste encore utopique, le gouffre financier est impressionnant entre les clubs semi-professionnels et les écuries de l’élite. Au cours d’une enquête, Sports Bwin Belgique a évoqué les habitudes des clubs européens sur le mercato estival. Forcément le club le plus dépensier depuis 10 ans est Manchester City, qui a dépensé plus d’un milliard de livres sterling. Environ un tiers de cette somme a été dépensé en Grande-Bretagne et pratiquement la moitié dans une des cinq autres grandes compétitions.

Une tendance loin des standards de la Juventus, qui mise largement sur les talents déjà présents en Série A. Le champion italien a dépensé 71% de son budget transfert dans les talents de son pays comme Cuadrado, Pjanic, Higuain, Bernadeschi, etc…

Il reste donc 10 journées de championnat pour que le Grenoble 38 parvienne à rejoindre la Ligue 2. Avec seulement 3 points d’avance sur Rodez (qui a un match en moins), et 6 sur le Red Star (un match en moins également), la lutte promet d’être belle jusqu’au bout. Si le GF38 termine à la 3ème place de National, il faudra alors rencontrer le 18ème de Ligue 2 pour arracher son billet pour la Dominos L2. Mais d’ici là, le chemin est encore long, et les Grenoblois pourront compter sur Boussaha ou Sotoca pour maintenir le cap et rêver d’une fin de saison folle.

Leave a Comment