GF38 – La réserve en a encore sous le capot

GF38 – La réserve en a encore sous le capot

« Peut mieux faire ». C’est le sentiment laissé par la prestation de la réserve du GF38 après sa victoire face à DOMTAC samedi dernier (3-1). L’équipe d’Hakim Aibeche a assuré l’essentiel en engrangeant les trois points mais elle doit encore monter en puissance si elle veut jouer la monter en N3 en fin de saison.




Mixité : avantages et inconvénients

Après 9 joueurs à Salaise et à 3 à Chasselay, c’était cette fois-ci 7 éléments du groupe professionnel qui étaient aligné au coup d’envoi de la rencontre.

Une vraie plus-value sur le papier mais qui présente aussi quelques inconvénients. Hakim Aibeche ne peut ainsi jamais aligner deux fois de suite la même équipe, et loin s’en faut. Il doit également faire cohabiter des joueurs qui ne s’entraînent jamais ensemble pour partie. Cela s’est parfois vu contre DOMTAC avec des bonnes intentions dans l’ensemble mais ce manque de « liant » et d’automatismes a aussi souvent été criant, dans l’animation offensive notamment, malgré utilisation intéressante des côtés face à un bloc défensif adverse très bas.

Un petit mot sur les « pros ». Mention bien à Deletraz qui n’hésite pas à mettre le même impact en R1 qu’en L2 et à Tirard qui sans aller jusqu’à dire qu’il se ballade à ce niveau là a quand même des facilités techniques évidentes. Taravel a été plus en difficultés en seconde période et est d’ailleurs sorti un peu blessé au pied (lien direct?).

L’efficacité aussi en question

La réserve grenobloise a pêché dans la finition. Cela résulte en partie du problème soulevait ci-dessus avec des ententes à parfaire pour que les situations se transforment en occasion. Mais la première période des Alpins a été satisfaisante avec un but mérité (sur pénalty toutefois) et pas mal d’opportunités de faire le break, avec notamment un énorme multiple raté qu’on vous invite à revoir dans le résumé ci-après.

La seconde période a été beaucoup plus laborieuse. Moins de jus, moins de capacité à faire des différences personnelles, moins de fluidité dans le jeu. C’est là qu’on attend beaucoup plus de cette équipe mais le temps devrait faire son œuvre à ce niveau là. Rappelons également qu’il fait encore très chaud en ce début de saison et que cela impacte nécessairement les organismes.

Des « super-remplaçants »

Heureusement pour Aibeche, il dispose d’un banc de qualité et la fraîcheur des entrants a fait la différence. Les deux buts de la victoire ont été inscrits par Gourgand et Gourmat (sur une offrande de Mila) alors que Parmentelat s’est offert un retourné acrobatique qui aurait mérité un meilleur sort.

Il faudra apprendre à gagner sans autant de pro’ mais c’est indéniablement une force de pouvoir faire rentrer des éléments capables de faire des différences, et qui seraient sans doute titulaires dans n’importe quelle autre équipe du championnat.

En conclusion l’entame du championnat de la réserve du GF38 est prometteuse. Il faudra affiner certaines choses (efficacité, cohabitation pro/réserviste à gérer, y compris sur le plan humain) mais les bases pour vivre un championnat passionnant sont posées.

Leave a Comment