GF38 – Dans le Doubs il faudra cette fois-ci ne pas s’abstenir

GF38 – Dans le Doubs il faudra cette fois-ci ne pas s’abstenir

Pour le compte de la 18ème journée de Ligue 2, le Grenoble Foot 38 se rend à Sochaux ce vendredi 13 décembre. Sans victoire depuis un mois et demi et un succès du côté d’Auxerre, les coéquipiers d’Adrien Monfray sont en quête de points pour s’assurer de passer la trêve au chaud et surtout se remettre en confiance dans une période plus difficile.

Rien à voir avec l’an passé

Un huis-clos, un GF38 en « vacances » et privé de plusieurs éléments, une formation sochalienne qui jouait son maintien… La dernière visite de Grenoble à Bonal date seulement de mai dernier mais on s’est empressé de vite l’oublier tant elle relève presque de l’anecdotique. Pour l’équipe d’Hinschberger en tout cas la tête ailleurs après une première saison en Ligue 2 très réussie et un objectif de maintien validé plusieurs semaines auparavant.

Ce vendredi l’affiche n’aura pas la même allure. Le quotidien du club au Lion n’est toujours pas un long fleuve tranquille – il a encore changé de président cette semaine – mais il a retrouvé une certaine stabilité après le tumultueux épisode Baskonia de l’an passé. Au niveau des résultats également la messe est différence. Sochaux avait dû se sauver face aux Isérois lors de l’ultime levée de Ligue 2. Quelques mois plus tard, les joueurs d’Omar Daf, qui a parfaitement endossé son costume d’entraîneur de l’équipe fanion, flirtent avec le Top 5 (6ème place au classement après 17 journées à 2 points du Havre et 4 devant Grenoble). Sochaux est surtout 2ème du classement à domicile avec un bilan de 5 victoires, 2 nuls et 2 défaites, soit à seulement 7 points de son total de l’an passé.

Repartir de l’avant

Le club alpin n’a pas remporté la moindre rencontre en novembre et début décembre. Outre une élimination dès son entrée en lice en coupe de France, sur la pelouse d’une formation de N2, Fréjus Saint-Raphaël, le GF38 n’a engrangé que 4 petits points en 5 journées de Ligue 2. Malgré un seul revers, et il n’a rien eu d’infamant chez le leader Lorient (2-1), les Isérois n’avancent pas et portent à merveille l’adage « il vaut mieux gagner et perdre une fois, que faire deux matchs nul ». Cette Ligue 2 est souvent une question de dynamique… et les protégés d’Hinschberger l’ont incarné mieux que personne depuis le début de la saison. D’où l’importance de relancer une série plus positive et pourquoi pas à l’extérieur où les Dauphinois sont plus à l’aise cette année.

Attention aux poursuivants

La dernière journée a finalement été en trompe l’œil : Grenoble a repris un point sur les équipes de bas de classement puisque les cinq derniers ont perdu (Niort, Chambly, Paris FC, Le Mans, Orléans). Mais globalement les Alpins ont tendance à glisser lentement mais sûrement vers la zone dangereuse vu leur rythme du moment. Le barragiste (Paris FC) n’est finalement qu’à 7 longueurs aujourd’hui et c’est dans cette direction que les coéquipiers de Monfray doivent regarder aujourd’hui.
Surtout que l’on sait qu’historiquement l’hiver peut être difficile pour les pensionnaires du Stade des Alpes… Pas besoin de remonter plus loin que l’an passé pour le constater.
Quoiqu’il arrive le GF sera en retard sur son temps de passage de l’an dernier puisque même avec deux victoires à Sochaux et contre Rodez, il aurait 3 longueurs de moins (28 points, ce qui resterait un joli total). Le déficit sera en revanche bien supérieur si le compteur victoire n’est pas ré-enclenché d’ici la trêve des confiseurs. Et la pression d’autant supérieure à la rentrée…

Première étape le Doubs. Pour ne pas douter…

Crédit photo : N.M.

Leave a Comment