GF38 – Charles Pickel, Helvète underground

GF38 – Charles Pickel, Helvète underground

A côté de la venue très « mainstream » de l’ancien Marseillais Florian Raspentino ou de la hype rapidement créée autour de Terell Ondaan, Charles Pickel est arrivé plus discrètement à Grenoble, mais avec la lourde tâche de succéder à Ryan Sanusi. Le Suisse semble bâti pour réussir. Le Stade des Alpes fera-t-il de ce travailleur de l’ombre l’un de ses nouveaux héro(in) ?

On ne parle pas encore beaucoup de Charles Pickel, auteur de son premier but sous ses nouvelles couleurs face à Yverdon ce mardi. Cela ne saurait tarder. Le plus gros transfert grenoblois de cette intersaison – il a coûté 400 000€, le double d’un Ondaan, n’a il est vrai pas encore été vu en action par beaucoup de suiveurs du club.
Pour l’avoir observé contre Le Puy, puis face à Sion : il se remarque rapidement. Élégant. Le premier mot venu à notre esprit. Pickel est beau à voir jouer, il se déplace intelligemment, sort proprement les ballons. Possède une qualité de relance qui rappelle celle de son prédécesseur au poste. Adroit du pied, Pickel l’est aussi dans le domaine aérien. Un profil moderne et complet qui semble déjà totalement fondu dans un collectif qu’il découvre pourtant à peine.

« Mon arrivée est allée très vite », concède le joueur. « Le coach et le manager m’ont appelé, m’ont donné confiance, m’ont dit de bonnes choses. Je n’ai pas douté longtemps et je suis venu ici pour ce nouveau challenge pour moi. »

Une nouvelle expérience pour un joueur qui n’en manque déjà pas du haut de ses 22 ans. International suisse en jeunes, il a déjà disputé une petite cinquantaine de match dans l’élite helvète qu’il a découvert deux jours après son 19ème anniversaire. Il reste surtout sur une saison très aboutie avec Xamax, avec qui il a pris part à 26 rencontres, participant activement au maintien du club neuchâtelois.

Avant tout « milieu défensif, mais je peux jouer aussi bien en tant que 8, ce n’est pas un problème pour moi », Pickel a donné le ton lors de son bizutage en entonnant un dynamique « We Will Rock You ». On n’en attend pas moins du milieu suisse et de ses coéquipiers grenoblois cette saison !

Leave a Comment