GF38 : c’est le moment de se faire pardonner

GF38 : c’est le moment de se faire pardonner

La déception de ne pas obtenir directement la montée en Ligue est digérée. En tout cas on l’espère. Le GF38 peut toujours atteindre son objectif d’accession. Pour cela il a deux matchs devant lui face à Bourg-Péronnas, 18ème de Ligue 2. Dont un premier duel ce mardi soir dans un Stade des Alpes qui sonnera creux (>> à suivre en direct).




10 jours plus tard, les évènements sont toujours en tête. Le non-match des coéquipiers de Julien Deletraz, passés au travers face à Sannois Saint-Gratien. Les incidents d’après-match qui ont conduit au huis-clos de ce mardi soir.
Pourtant, il va falloir passer outre. Comme l’a expliqué le manager général Max Marty au micro de France Bleu Isère, Grenoble a droit à « une deuxième chance ». Il s’agira de ne pas la gâcher.

On peut pourtant légitimement s’inquiéter. Contre Sannois Saint-Gratien Grenoble n’avait besoin que d’un nul. Malgré une ouverture du score magnifique et une entame de match réussie, il a complètement déjoué après l’égalisation de l’ESSG. Pour la première fois depuis qu’il est à Grenoble, Olivier Guégan a vu son équipe encaisser 3 buts en championnat. La solidité défensive tenait jusqu’à présent la baraque. Le « mental » aussi. Deux points forts qui ont fait défaut vendredi dernier, après déjà quelques symptômes alarmants ces dernières semaines.

Deux points forts pourtant primordiaux dans le double duel qui s’annonce. Le format « coupe d’europe » (aller-retour, importance du but à l’extérieur), très inhabituel pour les acteurs des deux équipes, va devoir être apprivoisé. Le huis-clos aussi, qui va forcément instaurer une ambiance particulière.

Contrairement à Bourg-Péronnas qui déplore de nombreux blessés, notamment en défense (alors que l’équipe a encaissé la bagatelle de 87 buts en championnat cette saison), le GF38 pourra compter ce mardi sur un groupe quasi au complet. 18 joueurs, dont l’ancien du FBBP Lakadar Boussaha qui, on en est sûr, aura un rôle à jouer, qui ont 180 minutes, voir un peu plus, pour se faire pardonner leur « absence » de vendredi dernier.

Premier acte ce mardi soir au Stade des Alpes. Coup d’envoi à 20h45.

 

Leave a Comment