#Décryptage – Les enjeux de la 33ème journée du National

#Décryptage – Les enjeux de la 33ème journée du National

A deux journées de la fin, à l’exception de l’US Créteil, mathématiquement reléguée, et de Laval, mathématiquement maintenu avec 41 points, les jeux ne sont fait pour personne. La 33ème journée du National devrait permettre d’y voir plus clair. Décryptage de ce 33ème acte affiche par affiche.




Dunkerque (9e, 38) – Cholet (10e, 38) : un point devrait suffit aux deux équipes pour se maintenir. Un duel qui fleure bon le match nul même si les remous internes au SOC pourrait avoir un impact sur la prestation de l’équipe.

Boulogne (7e, 39) – Consolat (16e, 34) : il faudrait un incroyable concours de circonstances pour que l’USBO ne se maintienne pas. En prenant un point ce vendredi, ce serait officiel et mathématique, sans tenir compte des autres matchs. Pas le choix pour Consolat qui doit impérativement s’imposer pour encore espérer. Une défaite des Marseillais pourrait officialiser leur relégation en N2.

Red Star (1er, 54) – Lyon Duchère (11e, 38) : un point suffit aux Franciliens pour valider leur montée en L2. Les Lyonnais pourraient également se satisfaire d’un point dans la course au maintien puisque 39 points devraient suffire.

Créteil (17e, 25) – Pau (14e, 36) : l’USCL ne peut même plus espérer gratter une place au classement. Pau a tout intérêt à engranger 3 points ce soir, tout autre résultat serait une bien mauvaise affaire pour les Béarnais en danger au classement.

Rodez (4e, 45) – Avranches (12e, 37) : il reste une microscopique chance au RAF d’accrocher un barrage mais il devra gagner, en marquant beaucoup, pour la conserver. Avranches est là pour prendre des points pour assurer son maintien.

Les Herbiers (15e, 36) – Laval (5e, 41) : 3 points sinon rien pour des Herbiers en position de rélégable face à une des deux seules équipes qui ne joue plus rien. Une défaite, voir même un nul, des Vendées les mettrait en situation TRÈS délicate avant la finale de la coupe de France et un dernier déplacement à Béziers qui joue la montée…

Chambly (8e, 39) – Béziers (3e, 48) : Béziers n’a pas d’autre choix que de gagner pour continuer à mettre Grenoble sous pression (même si un nul combiné à une défaite iséroise serait une excellente opération). Chambly a quasiment assuré son maintien mais aura certainement à cœur de bien finir devant son public.

Concarneau (6e, 39) – GF38 (2e, 48) : on reprend exactement les arguments du dessus pour les deux équipes. A la différence près que Grenoble, contrairement à Béziers, peut valider son ticket pour la L2 dès ce soir en cas de victoire, combinée à une défaite des Héraultais.

Exempt : Sannois Saint-Gratien qui pourrait se retrouver relégable ce soir avant un délicat dernier déplacement à Grenoble vendredi prochain.

 

 

Leave a Comment