D2F – Les Grenobloises peuvent-elles le faire ?

D2F – Les Grenobloises peuvent-elles le faire ?

Il reste deux journées en D2 Féminines et rien n’est fait pour l’accession en D1. Revenues de nulle part, les protégées de Nicolas Bach pointent à la 3ème place du classement, à seulement deux points d’un leader, Val d’Orge, entrain de s’écrouler. Avant la réception d’Yzeure, ce dimanche, faisons un petit point sur la fin de saison.




1 – Val d’Orge 45 points. Va à Metz (9ème), reçoit Toulouse (4ème).
La pire dynamique et le calendrier le plus compliqué. Il est loin le temps où Val d’Orge caracolait en tête du classement, filant tout droit vers la D1. Les Grenobloises furent les premières à faire tomber le leader cette saison, dans une rencontre que l’on pensait alors sans réel enjeu. Depuis, Val d’Orge a perdu deux nouveaux matchs et vu ses poursuivants recoller.
Metz est toujours difficile à manier sur sa pelouse et la réception de Toulouse s’annonce compliquée, à moins que les Violettes n’aient plus rien à jouer d’ici là.

2 – Dijon 44 points. Reçoit Toulon (11e), va au Puy (12e).
Il est sans doute là le principal concurrent des Grenobloises. Les filles du DFCO sont seulement 2èmes mais on ne voit pas comment elles pourraient ne pas faire un sans faute, à moins d’une énorme contre-performance. Dijon jouera en effet les deux derniers du classement, et on connait les écarts de niveau en matière de football féminin. Le GF38 vient ainsi de s’imposer 7-2 au Puy.

3 – Grenoble 43 points. Reçoit Yzeure (6e), va à Clermont (8e).
Tout gagner et espérer. La première condition semble à la portée des coéquipiers d’Océane Grange qui enchainent les grosses performances et qui vont se voir proposer un programme tout à fait à leur portée, contre deux formations auvergnates qui n’ont plus rien à jouer. La seconde condition ne dépend pas d’elles. On va croiser les doigts !

4 – Toulouse 41 points. Reçoit Vendenheim (5e), va à Val d’Orge 1e).
La très grosse côte ! Nos confrères de Toulouse Sports ne vont pas être d’accord mais il faudrait plus d’un miracle et un enchainement de mauvais résultats des trois premiers du classement, pour que les Violettes viennent coiffer tout le monde sur le poteau. Les Toulousaines auront par contre très certainement un rôle d’arbitre à jouer lors de l’ultime journée, à Val d’Orge.

 

 

Leave a Comment