#CoupDeProjo – Valenciennes FC

#CoupDeProjo – Valenciennes FC

Auteurs d’un gros début de saison les joueurs du VAFC (7 points en 3 journées) ont ensuite totalement ralenti voir freiné et le club du Nord se retrouve avec 8 points au bout de 6 journées. C’est donc un parcours qui ressemble fortement à celui du GF38, et vendredi soir ce seront deux équipes en recherche de résultats qui s’affronteront au Stade des Alpes.




Le club :

Après avoir vécu un passage dans le monde professionnel durant les années 80, Valenciennes a connu une grosse période de vide vers la fin des années 90 avant de connaître une double montée et retrouve l’élite en 2006 avec sur son banc Antoine Kombouaré. Et le club nordiste va même faire mieux que figurer en Ligue 1 en se classant même en première moitié de tableau en 2010 avec Philippe Montanier et en restant 8 saisons au plus haut niveau du football français. Depuis, c’est plus dur pour le VAFC : 4 saisons en Ligue 2… toutes en deuxième partie de tableau avec même des très décevantes 16ème ou encore 14ème place au cours de ces exercices. Depuis 2017 c’est Reginald Ray qui a pris les commandes à Valenciennes et a terminé à la 13ème place l’an passé et qui souhaite une réelle progression en cette nouvelle saison.

Le début de saison :

Après deux journées, Valenciennes était leader de Ligue 2 grâce à un succès à la maison face à Auxerre (3-1) puis une victoire à Bonal face à Sochaux (1-0). Cependant depuis, quatre matchs et seulement deux petits points pris face à Châteauroux et le Gazélec et surtout un naufrage total au Hainaut face à Clermont lors de la dernière journée (0-4). On peut ajouter à cela une défaite à domicile en Coupe de la Ligue face à Lorient au premier tour (0-1). Les valenciennois pointent donc à la 12ème place juste derrière Grenoble avec le même nombre de points.

Le mercato :

Cet été, Réginald Ray a vu une de ses pépites, le jeune défenseur central Sikou Niakaté être acheté par l’En Avant Guingamp pour plus de 2 millions mais le club valenciennois a su récupérer le jeune franco-malien en prêt pour la saison. On note aussi les départs du latéral Loris Néry vers Nancy, de l’ailier gauche Lenny Nangis vers le championnat grec ou encore de Lossemy Karaboué en Roumanie. Enfin Saliou Siss et Mehdi Tharat sont eux rentrés à Angers après un prêt d’un an dans le nord, tout comme Jordan Tell lui à Rennes. Pour remplacer Néry, Valenciennes est allé chercher un latéral de Nancy en la personne de Joffrey Cuffaut. Dans les cages on a recruté pour pallier au départ libre de Cyril Merville, en amenant Hilel Konaté de Boulogne et Thomas Vincensini de Bastia-Borgo. Eden Massouema, jeune milieu défensif arrive en prêt de Dijon et enfin Florian Raspentino est de retour en France en provenance de Belgique et du club d’Eupen.

L’effectif & style de jeu :

Après un excellent tout début de saison, Valenciennes est retombé dans ses travers et on a donc vu Réginald Ray changeait son système à plusieurs reprises au vu des mauvais résultats. Après avoir donc commencer la saison en 4-3-3 assez offensif, on a noté un changement pour 5-4-1 avec un bloc plus bas, puis un retour à un système en 4-3-3. En tout cas, quelque soit le système, c’est toujours l’expérimenté Damien Perquis qui garde la cage valenciennoise. Les places en charnière centrale se dispute entre l’ancien marseillais Baptiste Aloé, le jeune Elhadj Dabo, l’international guadeloupéen Loïc Nestor, l’expérimenté Ahmed Kantari et donc le très prometteur Niakaté (absent ce vendredi). Au poste de latéral droit la place semble pour l’instant acquise pour Joffrey Cuffaut. Du côté gauche c’est le franco-portugais Laurent Dos Santos qui semble tenir la barre malgré la concurrence du jeune Anthony Goelzer. Au milieu de terrain les places se partagent entre Massouema, le très jeune Julien Masson, mais aussi les très expérimentés Johan Ramaré (243 matchs de Ligue 2) et le capitaine Sébastien Roudet (277 matchs, absent ce vendredi). Enfin les postes offensifs sont occupés par le joueur de 24 ans Tony Mauricio accompagné par l’ancien du PSG Gaëtan Robail et en pointe on retrouve généralement le franco-marocain Mehdy Guezoui. C’est donc une équipe en manque de confiance et en plein chantier qui se rendra au Stade des Alpes vendredi soir à 20h

Leave a Comment