Classement 2018 du National : le GF38 est-il à la rue ?

Classement 2018 du National : le GF38 est-il à la rue ?

Il paraitrait que le GF38 patine, ne parvient pas à décoller, laisse trop de points en route pour accomplir sa destinée (la montée en Ligue 2, pour ceux qui débarquent). Enfin « il paraitrait » surtout, de notre point de vue, pour les éternels insatisfaits. Ces connaisseurs attentifs, pour qui la glorieuse incertitude du sport s’est transformée un jour, on ne sait trop pourquoi, en obligation de devoir systématiquement gagner, avec la manière bien sûr, quand on s’appelle Grenoble.




Puisqu’on parle de dynamique, de tendance, de série, il nous semble intéressant de se baser sur une échelle qui dépasse le simple match ou les deux derniers matchs. Surtout dans un championnat où on constate, journée après journée, que tout le monde peut battre tout le monde et que les matchs se jouent souvent à un petit fait de jeu. A titre d’exemple, Pau a perdu 1-0 contre Laval hier, après avoir manqué deux pénaltys…

Donc on s’est penché sur le « classement 2018 », c’est à dire de la journée 17 (première journée de la phase retour) à la journée 24. Merci au passage à Foot Nat’ pour son outil très pratique. On essaiera aussi de tenir compte du fait que toutes les équipes n’ont pas le même nombre de matchs.

A la fin de la phase aller, après 16 matchs joués donc, on plaçait dans les équipes en lutte pour la montée, dans l’ordre : Rodez (31 points), le Red Star (28), Grenoble (28), Cholet (25), Pau (24), l’ESSG (23) et Lyon Duchère (21).
On va faire simple : en 2018 le GF38 a pris plus de points que TOUTES ces équipes. Laval, dont on entend de partout que leur phase retour est incroyable, n’a pris qu’un point de plus que les Grenoblois (et on vous rappelle les circonstances de leur victoire à Pau ce vendredi, pour montrer à quoi ça se joue d’avoir un point de plus et pas de moins). Concarneau (+2, potentiellement +5), et Avranches (+1), tous les deux relégables à la trêve, ont fait mieux que Grenoble également, alors que Boulogne pourrait également être devant selon les résultats de ses matchs en retard.

Sur le top 10 de la première phase, seul le Stade Lavallois fait donc mieux et dans des proportions ridicules, puisqu’il n’a même pas refait 15% de son retard sur le GF38.

Alors, bien sûr, dans les fantasmes de certains, Grenoble aurait dû/pu gagner tous ces matchs et avoir 27 points d’avance sur tous ses poursuivants. Mais, à la décharge du promu isérois, il évolue dans le monde réel et il y évolue jusqu’à présent plutôt mieux que ses concurrents. C’est d’ailleurs à peu de choses près ce que sa première place au classement veut dire…

Leave a Comment