Chahir Belghazouani devient… directeur sportif !

Chahir Belghazouani devient… directeur sportif !

Retraité des terrains depuis quelques mois, l’ancien joueur du Grenoble Foot 38 Chahir Belghazouani est devenu il y a quelques jours directeur sportif du club luxembourgeois de Mühlenbach. Le « Quotidien » a réalisé un entretien avec l’ancien milieu de terrain que vous pouvez lire en intégralité ici. Retrouvez-en quelques extraits ci-après :

Comment êtes-vous arrivé à ce poste de directeur sportif?

J’ai amené les deux renforts du mercato hivernal et, à partir de là, on m’a demandé en toute fin du mois de janvier si je pouvais donner un coup de main.

Directeur sportif, c’est un travail que vous vouliez faire dans votre après-carrière?

Non, pas du tout. Je m’étais déjà interrogé sur la question et je n’avais pas abouti sur une profession en particulier, même si agent de joueurs ne me déplaisait pas.

Mais pourquoi avoir accepté dès lors?

Parce que j’ai amené à Mühlenbach quelques joueurs. C’est pour eux que j’ai accepté d’aider le club. Il y a les deux recrues du mercato. Arnaud Guedj, un jeune milieu de terrain de 22 ans dont j’espère qu’il sera la révélation de la deuxième moitié de la saison. Je l’ai recruté via des contacts. Il a déjà connu la D1 ukrainienne (à Zirka), l’Albanie (Skënderbeu), la Roumanie (Universitatea Cluj), … après avoir été formé à Nice. C’est un garçon avec un bon impact physique, une bonne technique… Et puis, il y a l’attaquant Mamadou Samassa qui a été mon équipier à Brest et possède un CV comme on en voit peu au Luxembourg (NDLR : plus de 100 matches en L1 à Marseille ou Valenciennes, la Ligue des champions, la Serie A avec le Chievo Vérone, Pescara…). Ces dernières années, il était du côté de l’Asie. Là, il a terminé le championnat indonésien en décembre, avant de nous rejoindre.

J’avais aussi fait venir deux autres joueurs l’été dernier : Tripy Makonda avec qui j’avais évolué en Ligue 2 à Brest et Azrack Mahamat que j’avais côtoyé en D1 greque à Levadiakos.

Ce que je vais effectuer ici durant les six prochains mois, je vois ça comme une parenthèse. Avec donc le but d’aider ce club à se maintenir. On a connu pas mal de soucis d’entraîneur en début de campagne, mais le groupe est de qualité. Ici, on reprend tout à zéro en vue de la deuxième partie de saison. Je sais qu’on peut réussir de belles choses.

Leave a Comment